CD/DVDChroniques

COURBOT, Leo – Passion At A Distance

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Depuis la sortie de son album « Vatic Vintage » en février 2021, il est difficile de consulter la grande toile mondiale au sujet du guitariste/chanteur/compositeur bruxellois Leo Courbot sans voir fuser les comparaisons dithyrambiques avec Prince et Jimi Hendrix. N’ayant pas eu l’opportunité de tester ce premier effort discographique, nous nous garderons bien de contredire le tout puissant internet. Cependant,  à l’écoute de « Passion At A Distance », la toute nouvelle plaque de notre talentueux compatriote parue fin mars de cette année, nous ne pouvons nous empêcher de penser que le petit  Prince a eu beaucoup plus d’influence que le grand Jimi sur le son de l’ami Leo.

Le parallèle avec Prince est évident au niveau du chant. Les lignes vocales, gentillettes et mélodiques à la fois n’ont pas grand-chose de la testostérone qui caractérisait  les vocaux d’Hendrix. Si, musicalement également, on est bien plus proche du Funk de l’un, que du Psychédélique de l’autre, on retrouve quand même, dans les explorations solitaires de la guitare de Leo Courbot, cette magie créative qui, sans doute, a été à l’origine du rapprochement avec Jimi Hendrix.

Ceci dit, il serait injuste de réduire la musique de Leo Courbot à une vulgaire comparaison avec celle de deux génies décédés. Avec « Passion At A Distance », l’artiste belge propose sa propre vision du Funk Rock. Une vision sexy, interstellaire et intensément vintage, comme le suggère la superbe pochette  signée Philippe Caza (NDR : qui, durant les seventies fut, entre autres, dessinateur de BD pour le magazine « Metal Hurlant » et illustrateur de livres pour la collection « J’ai Lu SF »).  Outre le chant suave dont nous vous avons déjà parlé plus haut, les compositions sont construites sur des rythmiques funky dansantes, enjolivées de lignes de claviers seventies et entrecoupées de guitares solitaires délicieusement rétro, au sein desquelles l’authenticité Classic Rock se mêle à l’excentricité Jazz Fusion.

Les comparaisons à Prince et Hendrix vous ont interpellé ? Oubliez-les et « Passion At A Distance » vous convaincra par son originalité !

L’album :

  1. The Girl with the Celestial Soul“ (03:24)
  2. Geodesic” (03:57)
  3. Electron Clouds” (03:39)
  4. The Quantum Quake” (feat. Pat Dorcean) (02:36)
  5. Multiverse (We Come as Specters)” (03:53)
  6. Cantique des Quantiques” (feat. Stéphane Galland) (03:57)
  7. Imaginary Number” (feat. Oliver Gene Lake) (03:48)
  8. Dark Matter” (02:29)
  9. Wormholes” (feat. Michael Bland) (06:32)

Les musiciens

  • Leo Courbot – Guitares, basse, chant.
  • Mehdi Bennadji – Batterie (1, 2, 3, 5 et 8)
  • Florence Vincenot – Claviers (1, 2, 3, et 5)
  • Paul-Alain Fontaine: Claviers (4, 6, 7 et 8)
  • Rémy Charlet: Claviers (9)
  • Pat Dorcean: Batterie (4)
  • Stéphane Galland: Batterie (6)
  • Oliver Gene Lake: Batterie (7)
  • Michael Bland: Batterie (9)

Facebook

Bandcamp

Pays: BE

Label– Catalogue

Sortie: 2024/03/22

Laisser un commentaire

Music In Belgium