CRASHDÏET – Rust

2 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

On connaît tous les excès auxquels ont pu se livrer les groupes de hard rock légendaires des années 70 et 80 et c’est même par ce biais que certains d’entre eux ont construit leur légende. Mais il y a aussi d’autres groupes moins connus qui ont pu faire autant de conneries mais dont on parle moins. Crashdïet fait partie de ces combos de la nouvelle vague du hair metal, qui ont fait tout ce qu’il fallait faire en matière d’excès, ont coché toutes les cases du grand bingo infernal recélant son lot d’overdoses, de bitures homériques, d’accidents de bagnoles et même de cadavres.

Crashdïet est formé à Stockholm en 2000 et suit avidement ses idoles Def Leppard (le leader du groupe se fait appeler Dave ʺLeppardʺ Hellman, c’est tout dire), Skid Row, Poison, Mötley Crüe ou L.A. Guns, avec l’intention d’atteindre les mêmes sommets de gloire. Une première mouture réunit donc Dave Leppard, Mary Goore (guitare), Mace Kelly (basse), Tom Bone (batterie), mais en 2003, Dave Leppard met tout le monde dehors et recrute un nouveau combo composé de. Martin “Sweet” Hosselton (guitare), Peter London (basse), Eric “Young” Gjerdrum (batterie). C’est cette formation qui enregistre son premier album ʺRest in sleazeʺ en 2005, pour des résultats musicaux et commerciaux mémorables. Crashdïet semble parti pour monter les escaliers de la gloire mais un savon mal placé sur une des marches fait dégringoler le groupe vers le sol. Ce savon, c’est tout simplement la mort du chanteur patron Dave Leppard, qu’on retrouve suicidé chez lui un jour de 2006.

Les membres survivants, pourtant pas fondateurs du groupe, ne déclarent pas forfait et continuent le combat, avec le recrutement d’un nouveau chanteur Olliver Twisted, qui officie sur l’album ʺThe unattractive revolutionʺ (2007), avant d’être remplacé par Simon Cruz qui lui, chante sur les albums ʺGeneration wildʺ (2010) et ʺThe savage undergroundʺ (2013). Quelques années plus tard, Crashdïet refait surface avec ce nouvel album ʺRustʺ, signé chez Frontiers Music et dont le chanteur est désormais Gabriel Keyes.

ʺRustʺ manifeste encore une fois la capacité qu’ont ces Suédois de toujours revenir plus fort après des périodes de déréliction. L’album est en effet une belle collection de glam metal traité à la façon Eighties, plein d’énergie et d’envie d’en découdre. Dans le genre, de petites bombes comme ʺRustʺ, ʺIdiotsʺ, ʺIn the mazeʺ, ʺCrazyʺ ou ʺParadiseʺ font parler les volts et donnent envie de secouer les cervicales.

Classique dans son domaine, percutant et récréatif, ce ʺRustʺ signe le retour de Crashdïet, qui sera bientôt visible sur les scènes européennes avec ses complices The Cruel Intentions et Highride. Un concert au Verlichte Geest de Roeselaere est prévu le 5 octobre prochain. Avis aux amateurs.

Le groupe :

Gabriel Keyes (chant)
Martin Sweet (guitare)
Peter London (basse)
Eric Young (batterie)

L’album :

“Rust”
“Into The Wild”
“Idiots”
“In The Maze”
“We Are The Legion”
“Crazy”
“Parasite”
“Waiting For Your Love”
“Reptile”
“Stop Weirding Me Out”
“Filth & Flowers”

https://www.facebook.com/realcrashdiet/

Pays: SE
Frontiers Music
Sortie: 2019/09/13

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!