CRUZH – Tropical thunder

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Cruzh signe ici son deuxième album, après un premier opus éponyme datant de 2016. À l’époque, Cruzh avait réussi à faire monter l’attention et la tension avec une campagne publicitaire bien huilée déjà mise au point au moment des débuts du groupe, en 2013. Le label Frontiers avait ainsi pu se faire attirer dans les filets du premier EP ʺHard to getʺ, lancé par une campagne à épisodes sur le Net. Un contrat s’était rapidement ensuivi pour lancer l’album ʺCruzhʺ.

Les amateurs de hard rock mélodique et AOR à la suédoise vont pouvoir frotter leurs mains lourdement baguées contre leurs écharpes en soie fluorescente à l’annonce de ce deuxième album mis au point par Dennis Butabi Borg, Anton Joensson (deux anciens du groupe TrashQueen), Matt Silver et Alex Waghorn (qui remplace le premier chanteur Tony Andersson depuis 2019). Le groupe a profité du confinement de 2020 pour travailler de nouveaux morceaux et lancer son nouveau chanteur à travers une nouvelle édition en version acoustique de son morceau ʺAim for the headʺ, qui figurait en bonne place sur le premier album. Tout est maintenant prêt pour découvrir la toute nouvelle galette.

Les rideaux s’écartent et laissent apparaître un véhicule rutilant. Les pièces du moteur brillent sous la lumière, le vrombissement des cylindres met l’eau à la bouche. Le voyage démarre triomphalement avec les explosions pétaradantes du premier morceau ʺTropical thunderʺ, qui donne son nom à l’album. Les pilotes font hurler la bécane à la façon des Guns ‘n Roses de manière à attirer les spectateurs au bord de la route. Une fois que le bolide a atteint sa vitesse de croisière, on peut davantage jouer sur le velours avec des transitions vers des rythmes plus cool ou plus dansants, comme sur ʺWe go togetherʺ (aux évidentes influences Warrant ou Bon Jovi). On peut aussi donner des coups d’accélérateurs sympathiques, comme sur ʺTurn back timeʺ, inonder la route d’un gros nuage de fumée noire avec le puissant ʺAre you ready?ʺ ou passer au point mort avec la sirupeuse ballade ʺCadyʺ.

Le reste du voyage se fait en pilotage automatique avec un ʺNew York nightsʺ ou un ʺAll you needʺ taillés pour les longues distances, les percussions au binaire intrépide de ʺLine in the sandʺ, les crissements de pneus sur ʺMoonshine bayouʺ ou le sénatorial ʺParalysedʺ. Comme la bagnole a tout donné au cours de ce trajet royal, elle rentre au garage à petit régime, avec la gentille ballade ʺN.R.J.C.ʺ en guise de final.

Les inconditionnels de hard FM mélodique, hair metal et autre AOR frissonnant vont tomber en pâmoison devant ce petit modèle du genre, joliment présentable du point de vue des mélodies accrocheuses, des vocaux huilés et des solos finement travaillés. Ils oublieront sans doute le côté classique de l’exercice, qui remet ici les pieds sur des sentiers maintes fois parcourus. Mais ce n’est pas grave, l’important est de profiter de petits moments de plaisir furtif comme ce sympathique petit album, en attendant de tomber sur des œuvres plus consistantes de groupes plus visionnaires.

Le groupe :

Alex Waghorn (chant)
Anton Joensson (guitares et choeurs)
Dennis Butabi Borg (basse et choeurs)
Matt Silver (batterie, percussions et choeurs)
Erik Wiss (claviers, en guest)

L’album :

ʺTropical Thunderʺ
ʺWe Go Togetherʺ
ʺTurn Back Timeʺ
ʺAre You Ready?ʺ
ʺCadyʺ
ʺNew York Nightsʺ
ʺAll You Needʺ
ʺLine In The Sandʺ
ʺMoonshine Bayouʺ
ʺParalyzedʺ
ʺN.R.J.C.ʺ

https://www.facebook.com/cruzhofficial/

Pays: SE
Frontiers Music
Sortie: 2021/08/06

Laisser un commentaire

Music In Belgium