DARK HORSE WHITE HORSE – Dark Horse White Horse (EP)

47 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Les fans de Marcela Bovio (Ayreon, Stream of Passion, The Gentle Storm, MaYan) qui suivent l’artiste étaient déjà dans la confidence. Et nos lecteurs les plus assidus aussi. Marcela a un nouveau projet metal avec Jord Otto (ReVamp, Vuur). Connaissant le talent musical de la plus mexicaine des chanteuses bataves et du cousin de Charlotte Wessels, on pouvait s’attendre à un résultat qui décoiffe. Ce projet n’est cependant pas un simple duo. Ce serait plutôt un trio, complété par des musiciens de studio. Le troisième membre attitré du projet n’est autre que le magicien des claviers Ruben Wijga (ReVamp, Blackbriar).

Le résultat est à la hauteur des attentes et force est de reconnaître qu’à la sortie du EP “Dark Horse White Horse“, tant les critiques que les fans de metal symphonique et prog metal ont été dythirambiques. Et à raison!

D’entrée de jeu, “Judgement Day” donne le ton avec un son puissant, clair et surprenant. On reconnaît la touche magique du producteur Joost van den Broek qui a mis tout son savoir faire au service de ce premier EP du projet Dark Horse White Horse.

Pour les accompagner en studio, le choix du trio (sans doute bien conseillé par leur producteur) s’est porté sur deux autre grande pointures: le bassiste prodige Siebe Sol Sijpkens (Phantom Elite, Stat!c) et le prodigieux Ariën van Weesenbeek (Epica, MaYan) à la batterie. Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour sortir un EP détonnant et c’est d’ailleurs le cas!

Il suffit pour s’en assurer de jeter une oreille à “Blackhole“.

Le son est massif et la musique comporte un degré élevé de technicité lié à son côté prog. Pourtant, le tout reste toujours cohérent et la mélodie n’est pas sacrifiée sur l’autel de la virtuosité instrumentale. Quant à Marcela, elle utilise sa voix dans des registres que l’on ne lui connaissait pas jusque là. Et comme elle n’a peur de rien, elle propose même une version de “Get Out” filmée en une seule prise. Pas le droit à l’erreur. Et le résultat est grandiose.

Cet EP est tellement colossal que l’on a presque peur d’être déçu par ce qui va suivre. Il est rare de voir une artiste capable de se réinventer à ce point, même si l’on croit surprendre parfois au détour d’un riff de guitare une sonorité à la Stream of Passion. Tous les paramètres sont ici poussés au maximum: écriture, arrangements, interprétation instrumentale et vocale, réalisation. Bref, nous venons d’assister à la naissance d’un projet de très haut vol, qui fait déjà référence depuis la sortie de ce premier EP sans titre.

Mais quelle est donc cette bactérie présente dans l’air aux Pays-Bas qui fait que les groupes de metal symphonique y poussent comme des champignons? En tout cas, Marcela is back with a vengeance, pour notre plus grand bonheur. Rendez-vous dans quelques mois pour découvrir l’album! En attendant, n’hésitez surtout pas à découvrir ce concentré de bonheur métallique.

Le groupe :

  • Marcela Bovio – Chant
  • Jord Otto – Guitares,
  • Ruben Wijga – Claviers,
  • Siebe Sol Sijpkens – Basse,
  • Ariën van Weesenbeek – Batterie

Liste des morceaux :

  1. Judgement Day (04:01)
  2. Black Hole (04:14)
  3. The Spider (04:16)
  4. Get Out (04:12)
  5. Cursed (05:21)

Website | Facebook | Instagram | YouTube

Pays: NL
Label
: Autoproduction
Sortie: 2021/04/16

Laisser un commentaire

Music In Belgium