DAYDREAM – Daydream

68 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation italienne Daydream est dirigée par Enzo Pepi membre fondateur des groupes Twig infection et The Pepiband, guitariste de la formation Carmelo Amenta en fait, l’artiste est également quelque part un singer/songwriter qui aujourd’hui décide avec deux comparses de proposer un nouveau projet alternatif qui devrait plaire à pas mal de nos membres ! Au sein du groupe on retrouve aussi Dalila Mammana (basse) et Stefania Papa (batterie et percussions), Enzo s’occupant donc de la guitare et du chant.

Un projet musical multi-pistes qui manifestement louvoie entre plusieurs courants, passant du rock-alternatif au stoner-rock, sans oublier le grunge ou ce qu’on appelle plus souvent maintenant le noisy-rock ou l’indie-rock avec au final, un rock souvent gras sentant bon la scène alternative comme sur le premier morceau de l’album, que je vous propose ici :

D’emblée la guitare est lourde et rageuse, la basse très présente bien épaulée par la batterie avec pour compléter le décor, un chant plutôt sombre. Bien évidemment les similitudes avec la scène alternative des années 80 sont légions mais on sent aussi, des réminiscences du grunge ou du stoner à travers un son gras et lourd. Il s’ensuit une composition étrangement plus mélodique où, la guitare me rappelle immanquablement The Police et plus spécifiquement le son du guitariste Andy Summers. L’ensemble musical restant proche des démarches des eighties avec pour suivre, une composition lente et sombre qui se rapproche plus du dark-wave (on en reparlera plus tard). Le second extrait proposé passe d’un punk-alternatif à une nouvelle plongée dans l’univers du trio formé par Sting, Andy et Stewart Copeland, toujours avec cette forte ressemblance à travers le travail de la guitare et finalement de l’orchestration en générale :

On garde ensuite le cap d’une musique sombre toujours en phase avec plusieurs courants des années 80 où, ça sonne bien rock et parfois même vintage ! Si parfois l’un des morceaux force la lenteur et le côté posé d’un rock-alternatif avec ça et là, des sons plus lumineux renforcent le côté multi-couleurs tout en gardant comme fil rouge un indie-rock plutôt sombre. D’ailleurs l’une des dernières compositions nous fera même penser au regretté Joy Division ou à un groupe comme The Cult avec clairement des lignes musicales propres au dark-wave. Donc ceux qui aiment la nostalgie de cette belle époque des années 80 et des références citées dans ce texte, cet album est fait pour vous. Un opus profondément alternatif mais qui a l’attrait de proposer de nombreux changements de styles et de tempos, tout en gardant bel et bien une face sombre !

Line-up :
Enzo Pepi (guitare et chant)
Dalila Mammana (basse)
Stefania Papa (batterie et percussions)

L’album :
”A Patched Love”
”I Am A Wonderful Mechanism”
”It Rains On My Soul”
”I Will Walk The Red Carpet”
”The Stone Is Radiant”
”Electric Silence”
”Plug”
”The Night Of The Living Dead”
”I Don’t Really Have To Wake Up”
”My Heart Beats Calmly”
”End”

https://daydream3.bandcamp.com/releases

Pays: IT (Sicile)
Noja Recordings
Sortie: 2019/03/22

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!