CD/DVDChroniques

DELAIN – Dark Waters

Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

En 2021, la nouvelle fait l’effet d’une bombe sur la scène metal néerlandaise: Martijn Westerholt se sépare des autres membres du groupe car il veut revenir à l’essentiel. Charlotte Wessels se lance alors dans une carrière solo et accouche d’un album intitulé « Tales From Six Feet Under » (2021). Elle remontera d’ailleurs sur scène avec ses compagnons d’infortune Otto Schimmelpenninck, Timo Somers et Joey de Boer. Quant à Delain, le projet reste apparemment au point mort. En réalité, les choses bougent en coulisse…En réalité, Martijn Westerholt travaille à la constitution d’une nouvelle équipe pour relancer son groupe avec un retour à ses sources musicales.

Il va donc renouer avec Ronald Landa, le guitariste original du groupe, ainsi qu’avec Sander Zoer, qui fut le batteur du groupe pendant plusieurs années. C’est finalement en Italie que Delain trouvera sa nouvelle voix en la personne de la jeune et très talentueuse Diana Leah ainsi que son nouveau bassiste Ludovico Cioffi. Le nouveau groupe travaille d’arrache-pied à l’écriture d’un nouvel album et reste en contact avec les fans de sa garde rapprochée. En juin 2022, deux concerts secrets ont lieu en présence que fans triés sur le volet (dont votre serviteur qui a eu l’honneur d’immortaliser en photo ces premiers pas dans la nouvelle vie du groupe) pour tester si la nouvelle alchimie fonctionne.

Fan depuis la sortie du second album du groupe, je peux vous dire que l’on n’effacera jamais 16 ans d’histoire d’un groupe tel que Delain. Que de moments incroyables passés avec ces artistes que j’ai eu l’honneur de shooter à une quarantaine de reprises. Alors bien sûr on peut se lamenter sur ce qui n’est plus. Personnellement, j’ai détesté voir sévir sur les réseaux sociaux des esprits chagrins qui tentaient de rejeter les torts sur l’un ou l’autre. J’ai décidé de continuer à suivre la carrière de chacun des anciens membres et de m’accommoder de la nouvelle formule. Il faut dire qu’après avoir vu déjà trois concerts de Delain nouvelle formule, je dois reconnaître que tout est là pour revivre les mêmes moments intenses que par le passé. Le résultat est bluffant tant Diana a une voix proche de celle de Charlotte.

Après une série limitée de concerts officiels cette fois, le groupe sort enfin “Dark Waters“, successeur très attendu par les fans restés sur leur faim depuis l’album Apocalypse & Chill (2020). D’emblée, mettons fin au suspense en affirmant haut et clair que cet album est une très belle réussite puisque Martijn a réussi le pari de renouer avec le style des débuts de Delain en intégrant les sons les plus raffinés du genre, ce qui lui permet d’éviter le piège de l’auto-parodie. On retrouve dans cet album tous les ingrédients qui ont fait le succès du groupe: des arrangements orchestraux soignés avec des touches de modernité, des mélodies hyper entraînantes et une voix exceptionnelle pour couronner le tout. “Dark Waters” contient des éléments allant de la pop à la musique de film en passant par un metal d’excellente facture, le tout servant d’écrin splendide à la voix fantastique de Diana.

Dès les premiers titres dévoilés, on a pu se rendre compte que cet album vaudrait le détour. Pensons à des pépites comme “The Quest and the Curse” ou “The Cold” (et son chœur épique). On trouve aussi sur cet album un son puissant et imposant qui combine habilement des mélodies orchestrales, des riffs épiques et lourds et des performances vocales hors norme.

DELAIN réussit magnifiquement à ne jamais perdre le contact avec ce que l’on peut considérer comme sa marque de fabrique sonore. “Hideaway Paradise” le titre d’ouverture aux accents pop prouve d’emblée que Delain n’a rien perdu de sa verve et de sa capacité à nous faire rêver. On trouve aussi des titres plus sombres comme “Mirror of Night” aux airs de ballade, avec la patte du guitariste de Ruud Jolie (Within Temptation) qui nous séduit avec des lignes et des mélodies incroyablement accrocheuses. “Queen of Shadow” allie les paysages orchestraux et les plages synthétiques qui ont fait la réputation de Delain. “Tainted Hearts” est centré autour des arrangements de clavier de Martijn, qui mettent habilement en valeur les racines créatives du cerveau du groupe.

Côté voix, quelques surprises avec le chanteur invité Paolo Ribaldini sur “Beneath“. Quant à “Invictus“, ce titre n’est rien de moins que le plat de résistance de l’album. C’est opéra rock à part entière avec des riffs bien lourds, des chœurs épiques et des lignes vocales interprétés par Diana Leah, Paolo Ribaldini et Marko Hietala (ex-Nightwish).

Bref, contrat rempli haut la main pour Delain 2.0. Les fans sont ravis et n’attendent plus que la tournée pour faire la fête avec la nouvelle équipe.

Le groupe :

  • Martijn Westerholt – Claviers
  • Diana Leah – Chant
  • Ronald Landa – Guitares
  • Ludovico Cioffi – Basse
  • Sander Zoer – Batterie

Liste des morceaux :

  1. Hideaway Paradise
  2. The Quest and the Curse
  3. Beneath (feat. Paolo Ribaldini)
  4. Mirror of Night
  5. Tainted Hearts
  6. The Cold
  7. Moth to a Flame
  8. Queen of Shadow (feat. Paolo Ribaldini)
  9. Invictus (feat. Marko Hietala & Paolo Ribaldini)
  10. Underland

WebsiteFacebook | Instagram | Twitter | YouTube

Pays: NL
Label
: Napalm Records
Sortie: 2023/02/10

Laisser un commentaire

Music In Belgium