ELECTRIC CHATEAU – The Weight Of The World

16 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Je reprends ici en introduction quelques mot ou phrases du document qui accompagne le disque Electric Château se prépare, s’échauffe, tourne sur lui-même comme un lion en cage…le cirque arrive bientôt dans votre ville, voilà en quelque sorte le décor planté d’un groupe qui commence son aventure il y a cinq ans dans la capitale britannique où un certain Geoffrey Hautvas élabore une brassée de chansons avant le retour au pays. Delà découle un premier EP ainsi que les premiers concerts, la formation s’autoproclamant par la suite l’inventeur du Royalty Rock’n’Roll, la suite logique aurait été la sortie d’un album mais les trois comparses formant le groupe ont dû tout un moment œuvrer au sein d’autres formations cependant, il semblait logique que le trio se remette en scène l’envie étant en fait trop forte d’où, l’arrivée de cet opus qui devrait marquer les esprits vu que la démarche artistique de nos trois larrons semble largement hors des sentiers battus !

Manifestement constitué d’un melting-pot musical, l’album se compose de 9 chansons rodées lors d’une tournée en Italie et enregistré à l’ancienne, avec tout d’abord un rock-alternatif nous rappelant les eighties où section rythmique et synthés accompagnent un travail vocal placé vers l’avant avec ici aussi, un petit côté électro-rock et donc plus de tempo. Une rythmique cadencée que l’on retrouve sur le second morceau avec comme accompagnement, un pop-folk seventies où le travail vocal reste omniprésent, un côté léger aussi semble se dégager de la musique de notre trio qui mélange allègrement les courants musicaux avec une certaine aisance !

A l’image de cet extrait disponible ci-dessus, nous rappelant la pop-musique anglaise des années 70 ainsi qu’un certain groupe célèbre dont vous devriez facilement retrouver le nom avec ici aussi, un savant mélange entre pop et psychédélisme que l’on trouvait dans la seconde partie de carrière des quatre garçons de Liverpool. D’ailleurs on retrouve sur cette vidéo une certaine manière de se comporter (cheveux, chemise et lunette) nous rappelant une certaine époque ! On continue toujours notre voyage temporel à travers cette pop-psychédélique saupoudrée de rythmiques plus modernes ou encore de percussions exotiques, offrant à l’auditeur une véritable source de fraîcheur et de changement.

Extrait vidéo de la tournée en Italie de 2019 où l’on retrouve cet esprit léger et cette véritable envie de jouer un rock teinté à la fois de soul ou de blues :

En tout cas la musique de nos trois lurons ne manque point de piquant et d’épices voir même d’une certaine légèreté, tout en sachant nous fournir un rock bien pensé et bien foutu qui parfois, part en vrille vers le rock’n’roll pur jus ! Mais n’oublions pas les passages pop et/ou psychédéliques ainsi bien sûr que, le travail vocal phénoménal !

Et le rock’n’roll est bel et bien présent au sein de cet album et ce, à travers un son de guitare qui ne laisse personne indifférent, avec des accords souvent bluesy porté par une section rythmique bien cadencée et quelques effluves de synthés. Sur ce je vous propose la seconde vidéo de la tournée italienne :

Sinon que dire si ce n’est que Electric Château nous propose un foutu bon album de rock avec une musique qui nous ramène aux sources, une musique qui se doit de s’exprimer sur scène pour montrer tout le potentiel explosif du trio mais bon vu les circonstances, il faudra malheureusement attendre ! Rien ne vous empêche de lire cette chronique et de vous procurer cet album, respirant fortement l’esprit des seventies, de la pop-musique mais aussi des Beatles et consorts de l’époque. Rock’n’roll, blues, pop et psychédélisme ne font qu’un au sein de cet opus, qui souffle un vent frais malgré son côté plutôt nostalgique…chapeau à vous !

https://www.facebook.com/electricchateau

Pays: Be
Inouie
Sortie: 2020/09/04 (sortie digitale en juillet)

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!