ENFORCED – Kill grid

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Tout ce qui est extrême en métal semble intéresser de très près le guitariste Will Wagstaff et les hommes de son groupe Enforced, un gang de tueurs originaires de Richmond et dont le premier album a tout de suite attiré l’attention du label Century Media, qui les a signés pour leur deuxième disque ʺKill gridʺ. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec un album pareil, Enforced à tous les atouts en main pour casser la baraque et fédérer sous son gant de fer les furieux qui aiment à la fois le hardcore et le death metal.

Formé à Richmond (Virginie) en 2017, Enforced est composé de Will Wagstaff (guitare), Knox Colby (chant), Zach Monahan (guitare), Ethan Gensurowsky (basse) et Alex Bishop (batterie). Ces garçons avouent mettre sur le même pied d’égalité Iron Maiden et Morbid Angel, Poison Idea et Suffocation, le hardcore, le death metal mais aussi le thrash metal, tout cela pour en retirer le meilleur de chaque groupe ou de chaque genre dans un bouillonnement stylistique qu’ils appellent crossover death.

Et le résultat est tout simplement d’une efficacité redoutable. Auteur de deux démos à ses débuts (ʺDemo 2017ʺ et ʺRetaliationʺ), Enforced ne tarde pas à se faire un solide noyau de fans avec son premier album ʺAt the wallsʺ (2019). Intrigué par le boucan qui fait trembler une bonne partie de l’est des États-Unis, le label Century Media arrive avec quelques feuilles de papier et un stylo pour signer un contrat, ce qui aboutit à la sortie des usines d’armement de l’album ʺKill gridʺ.

Nous avertissons tout de suite, cette galette est une tuerie absolue. Comme nous le disions, les hommes d’Enforced retirent les éléments les plus radicaux du death metal et du hardcore. Le mariage ne peut qu’aboutir à une fusion thermonucléaire entre les deux genres et l’album est parcouru de bout en bout de séismes qui vaporisent tout sur leur passage. Quelques fées se penchent sur le landau qui protège le bébé : Bob Quirk (Iron Reagan) fait l’engineering, Arthur Rizk (Power Trip, Cavalera Conspiracy, Pissed Jeans, Eternal Champion, Ghostemane, Code Orange) s’occupe du mixage et de la mastérisation et ce n’est ni plus ni moins que le légendaire Joe Petagno (le dessinateur du logo de Motörhead, entre autres) qui dessine la pochette.

Une irrésistible dévastation surgit sans prévenir sur les tympans avec le premier morceau ʺThe doctrineʺ et repart en ne laissant que ruines fumantes au moment où s’éteignent les derniers accords de ʺTrespasserʺ. Entre les deux, sept autres morceaux ont fait le travail de destruction massive, avec notamment les ultra puissants ʺUXOʺ, Beneath meʺ, ʺCurtain fireʺ, ʺHemorrhageʺ ou ʺBlood ribbonʺ. Avec ses riffs à la Slayer, ses intonations et sa violence hardcore, son chant à la Max Cavalera et l’art de placer des motifs de guitares piquants sur certains titres (ʺUXOʺ, ʺCurtain fireʺ), Enforced déverse le décibel sur la table par kilotonnes entiers. Tout est mené au rythme d’une charge de cosaques sur un village ukrainien, et il n’y a pas de prisonniers.

Ceux qui cherchent déjà à établir un premier bilan des meilleurs groupes de métal pour cette année vont pouvoir garder un petit espace en blanc sur leur carnet pour Enforcer car il ne serait pas étonnant que ce combo fumant occupe encore les mémoires d’ici les fêtes de Noël.

Le groupe :

Will Wagstaff (guitare)
Knox Colby (chant)
Zach Monahan (guitare)
Ethan Gensurowsky (basse)
Alex Bishop (batterie)

L’album :

ʺThe Doctrineʺ (4:40)
ʺUXOʺ (4:03)
ʺBeneath Meʺ (2:30)
ʺMalignanceʺ (4:21)
ʺKill Gridʺ (7:08)
ʺCurtain Fireʺ (4:34)
ʺHemorrhageʺ (4:36)
ʺBlood Ribbonʺ (3:51)
ʺTrespasserʺ (5:21)

https://www.facebook.com/enforcedrva

Pays: US
Century Media
Sortie: 2021/03/12

Laisser un commentaire

Music In Belgium