ENSEMBLE BATIDA/TERRY RILEY – Double Face #3

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Plongée profonde en eau trouble et en milieu inhospitalier proche de l’expérimentation voir de l’improvisation, avec cet album conçu sur deux longues compositions de 20 et 54 minutes, élaborées ou retravaillées par l’Ensemble Batida originaire de Suisse. Démarrant sur un mode minimaliste ou plutôt à travers une atmosphère mystérieuse, HYDR-X se dévoile petit à petit mettant en évidence le travail des claviers et des percussions :

Difficile de se frayer un chemin ou de garder la tête froide à travers ce dédale ou plutôt ce labyrinthe sonore où, la musique expérimentale et d’avant-garde est de mise passant de moments lancinants voir perturbants à des envolées de synthés ou d’orgues, sur fond de percussions éparses et savamment dosées. Bien sûr le commun des mortels aura d’ores et déjà perdu ses jeunes mais pour l’amateur éclairé, voilà bien un contenu sonore et musical à la portée de ses oreilles et de son esprit affûté qui, resteront attentifs jusqu’au bout de la composition d’autant plus que les choses s’encanaillent sur la fin ! Sur ce voici un petit extrait Live afin de mieux visualiser le travail et surtout le concept des musiciens helvétiques :

Percussions et claviers travaillent de concert pour construire une démarche artistique et musicale largement hors des sentiers battus, à la fois instrumentale et expérimentale cette dernière oscille entre minimalisme et avant-garde pour le plus grand plaisir des personnes ouvertes d’esprit. Si la première composition était propre aux musiciens suisses (datant de 2019), la seconde est une réinterprétation d’un morceau élaboré par le célèbre compositeur Terrence Riley en 1964 : « Terrence Mitchell “Terry” Riley, né le 24 juin 1935 à Colfax en Californie, est un compositeur contemporain américain. Il est considéré comme l’un des fondateurs de la musique minimaliste, courant de la musique contemporaine, et l’un des compositeurs les plus importants de la musique classique aux États-Unis ». Une très longue plage de presque une heure qui semble plus enjouée avec à nouveau, une prédominance des percussions et des claviers avec en sus, le xylophone qui apporte une certaine mélodie au sein d’un nouvel essai musical, oscillant encore une fois entre musique contemporaine et musique minimaliste :

En fait et au départ de quelque chose de posé, la composition prend encore une fois son envol vers une sorte de cacophonie parfaitement maîtrisée en partie centrale frôlant ainsi le monde de l’électro ou de la new-wave puis en fin de course, les choses reviennent à la normale minimaliste. Va falloir bien s’accrocher car pour tenir jusqu’au bout, il vous faudra soit un bon psy soit une bonne dose de yoga ou d’aromathérapie pour ne pas déraper dans la folie ! Musique anticonformiste assurément…

L’équipe en place :
Alexandra Bellon, Anne Briset, Jeanne Larrouturou (percussions)
Raphaël Krajka, Viva Sanchez, Reinoso Morand (claviers)

Pays: CH
VDE-GALLO/GALLO CD 1665
Sortie: 2021/10/18

https://www.facebook.com/ensemblebatida

Laisser un commentaire

Music In Belgium