EUPHORIA STATION – The reverie suite

23 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formé en 2015 par Saskia et Hoyt Binder, Euphoria Station est un groupe qui trouve son inspiration dans la musique progressive américaine des années 60 et 70. Le couple Binder (Saskia au chant et Hoyt à la guitare) vient d’Hollywood et a d’abord consacré plusieurs années à barouder dans les parages, écumant des scènes des bars locaux. Ils accumulent un premier lot de chansons qui atterrissent finalement sur leur premier album ʺOne heartʺ en 2017. On y découvre du rock progressif qui se fait respecter à coups de riffs musclés (ʺGolden threadsʺ, ʺOnce and foreverʺ), des ballades feutrées (ʺWaiting for the Moonʺ, ʺDream with meʺ), du rock assez bien dramatisé (ʺNot todayʺ) ou des constructions progressives travaillées qui font ressortir la voix stellaire de Saskia Binder (ʺSmall townʺ). Résolument campé sur des positions classiques, cet album implique également Chris Quirarte (batterie), Paulo Gustavo (basse) et Mike Farrell (claviers).

Deux ans plus tard, les Binder renouvellent l’expérience avec ce deuxième album ʺThe Reverie suiteʺ qui a été pensé au cours de voyages et de parcours au milieu des beautés sauvages de l’Ouest américain. Saskia Binder a écrit des chansons formant un album concept sur ses expériences et ses souvenirs d’enfance. Les chansons apparaissent ici comme beaucoup plus travaillées que celles du premier album, et surtout elles évoquent davantage la beauté de la nature et rendent ce disque plus cohérent que son prédécesseur. Saskia et Hoyt Binder ont encore une fois fait appel à Chris Quirarte et Paulo Gustavo, flanqués ici d’une nouvelle brochette de musiciens : Ronald Van Deurzen (claviers), Tollak Ollestad (harmonica), Rebecca Kleinmann (flûte), Trevor Lloyd (violon) et Bobby Albright (percussions).

Euphoria Station capte l’intérêt dès les premières chansons de cet album. ʺPrelude/She’s callingʺ et ʺReverieʺ évoquent la majesté des grands espaces, la pureté simple de la nature. Le groupe compose de longues chansons (ʺOn my wayʺ ʺParadise roadʺ, ʺSeasonsʺ), qui occasionnent de jolis développements musicaux à la guitare. Ici, tout colle parfaitement. Les compositions progressives enchantent par leur légèreté et leur vitalité (ʺHeartbeatʺ), l’interaction de la guitare et du violon créent des atmosphères parfois grandioses (ʺBridge of dreamsʺ). Il est aussi question de folk de haut vol (ʺQueen of heartsʺ, ʺMove onʺ) ou de romantisme gracieux (ʺRepriseʺ).

Voilà donc un album bien intéressant et sincère, qui reprend à son compte les éternelles ficelles de l’americana pour en retirer tout ce qu’il faut d’émotion et de sensibilité. Classique, bien fait et indémodable.

Le groupe :

Saskia Binder (chant)
Hoyt Binder (guitare)
Chris Quirarte (batterie)
Paulo Gustavo (basse)
Ronald Van Deurzen (claviers)
Tollak Ollestad (harmonica)
Rebecca Kleinmann (flute)
Trevor Lloyd (violon)
Bobby Albright (percussions)

L’album :

ʺPrelude/ She’s Callingʺ (04:54)
ʺReverieʺ (07:12)
ʺOn My Wayʺ (07:31)
ʺHeartbeatʺ (04:53)
ʺBridge of Dreamsʺ (04:38)
ʺQueen of Heartsʺ (04:47)
ʺParadise Roadʺ (09:42)
ʺMove Onʺ (05:21)
ʺSeasonsʺ (07:00)
ʺRepriseʺ (03:24)
ʺRemind Meʺ (05:44)
ʺContentʺ (05:57)

https://euphoriastation.bandcamp.com/album/the-reverie-suite
https://www.facebook.com/EuphoriaStation/

Pays: US
Reverie Suite Records
Sortie: 2019/09/17

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!