EYE 2 EYE – Nowhere Highway

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

C’est manifestement l’une des pointures montantes du rock-symphonique contemporain français qui nous fait l’honneur aujourd’hui de venir nous compter, son nouveau concept-album qui développe l’histoire débutée lors de la sortie de l’album “The Light Bearer” (2017) au sein duquel, on retrouve la composition “Ghost Pt.1” qui sert de point de départ aux autres partie ( de 2 à 6) pour l’élaboration de ce nouvel opus sorti début décembre. Formé en 2003 par Didier Pegues (batterie et percussions) et Philippe Benables (claviers), la formation Eye 2 Eye qui a changé plusieurs fois de line-up, a déjà à son actif plusieurs albums avec aujourd’hui le petit dernier ou devrais-je dire plutôt un grand concept puisqu’il regorge de nombreuses longues compositions.

En effet car il est composé de trois compositions d’une durée moyenne avoisinant les 6 à 7 minutes mais notons surtout, la présence de deux grands épiques décomposés en plusieurs phases dont les durées sont respectivement de près de 17 minutes et de 20 minutes ! Donc soyons clair, nous sommes bel et bien en présence de rock-progressif ou plus précisément de néo-progressif et de rock-symphonique voir de rock épique puisque, l’on démarre le voyage grâce à un départ oscillant entre des sons médiévaux ou néo-classiques et des narrations offrant aussi un côté feutré et mystérieux. On est donc bien en présence d’concept-album au sens propre du terme avec ici un travail complexe et élaboré où, c’est Jack Daly qui offre un chant plutôt démonstratif et chargé d’émotion au sein d’un démarrage plutôt posé puis, les choses explosent une première fois grâce à une orchestration portée par des synthés moderne puis la guitare électrique.

Retour au calme à travers le piano et la guitare acoustique sans oublier un fond sonore toujours porté par les claviers, sans oublier la montée en puissance du chant et l’arrivée d’un solo de guitare qui, ouvre pour l’orchestration finale d’une première composition des plus progressives et des plus symphoniques. Car ici le groupe jongle littéralement avec les ambiances et les atmosphères utilisant même de nombreux bruitages, ce qui me rappellent le grand Camel pour certains passages sinon, notons aussi des moments plus lancinants qui, tranchent avec de nombreuses montées des synthés et orgues (de cathédrale) toujours accompagnés de la guitare électrique.

En fait les compositions démarrent toujours sur un tempo posé, déposant un néo-progressif parfois néo-classique ou parfois médiéval puis, le rock-progressif et symphonique revient à la charge sur la seconde partie des morceaux. Je suppose que c’est la même chose pour les deux épiques dont le premier se décompose en 5 actes, offrant encore une musique complexe et multiple-facettes qui voyage entre divers styles, prouvant une nouvelle fois que la formation française a pris le temps pour mettre les petits plats dans les grands.

Car on est ici en présence d’un grand concept-album où, l’on retrouve les ombres de nombreuses grandes figures comme Genesis, Marillion ou encore le Floyd mais sachez que, Eye 2 Eye a sa propre griffe pour concevoir un rock à la fois progressif et symphonique avec même des sonorités futuristes au niveau des synthés et du chant !

Alors plutôt que de vous contenter de mon texte et des teasers disponibles chers amateurs de concept, je vous suggère d’acquérir cet excellent album tellement riche, qu’il faudra plusieurs écoutes attentives pour en goûter toute la quintessence !

L’équipe :
Jack Daly (chant)
Philippe Benabes (claviers)
Bruno Pegues (guitares)
Etienne Damin (basse, guitares, chœurs)
Didier Pegues (batterie, claviers)
+
Michel Cerroni (chœurs, narration)
Claudine Istria (chœurs)
Marie Pascale Vironneau (violon)
Thierry Lalet (Feadog)

Pays: FR
Progressive Promotion Records PPRCD088
Sortie: 2020/12/04

https://www.facebook.com/e2eband

https://www.facebook.com/Progressive-Promotion-Records-

Laisser un commentaire

Music In Belgium