FALAISES – They Are Here (EP)

3 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Groupe parisien composé de quatre entités propres, Falaises est issu d’une belle rencontre courant de l’année 2016 entre quatre individualités (Alice, Guillaume, Baptiste et Pierrick) qui finalement, ne font plus qu’un autour d’un projet musical pluriculturel…ce qui explique en partie l’ajout du S à la fin de Falaise… ! Ajoutons encore que sur scène les quatre protagonistes se positionnent sur une même ligne, la preuve s’il en est que la mise en commun fût des plus homogènes avec au final, une musique variée construite à partir de la somme du ressenti de chacun. Tout le monde me suis toujours OK, alors commençons le voyage à travers cet album qui ouvre sur des sons de synthés et une ambiance lancinante propre à certains mouvements des eighties. Oscillant entre musique électronique, new-wave et rock-alternatif, cette première composition sent bon à la fois la nostalgie mais aussi la fraîcheur, la faute peut-être à une certaine légèreté de l’ensemble portée bien évidemment par les synthés mais aussi par la voix d’Alice. Frais mais aussi dansant car la musique du groupe embarque aussi avec elle les sons de boîtes à rythmes et de basse, qui rappellent aussi la cold-wave.

D’une certaine manière vintage (en référence aux années 80) mais également intemporel puisque l’utilisation dans ces années là des synthés et boîtes à rythmes est devenue une marque de fabrique, que certains artistes ont repris sur les décennies suivantes. Au sein d’une même composition une musique qui donne du tempo cadencé, s’associe avec un chant et des chœurs mélancoliques, ce qui pourrait désarçonner certains. Une mélancolie souvent marquée au même titre que la volonté de construire quelque chose de léger et franc.

Sans fioritures donc la formation Falaises apporte ici un album qui rappellera pas mal de souvenirs à certains (j’en fait partie) puisque, on pensera immanquablement à Siouxsie and The Banshees en moins anarchique peut-être mais les similitudes sont là comme ce son caractéristique de guitare qui foisonnait dans les eighties. Des relents de The Cure, The Sound, U2 ou même Joy Division viendront de temps en temps vous remettre en mémoire une lointaine soirée chez un copain tout en gardant à l’esprit une certaine dominance de musique électro, une époque sympa que le groupe remet ici au goût du jour…et c’est tant mieux pour tous ceux à qui cela parle. Vintage et intemporel, léger et frais, le rock de nos quatre parisiens s’écoute avec beaucoup de légèreté.

Pays: FR
Antipodes Music/Differ-Ant
Sortie: 2018/10/26

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!