FILIPPINI (Cristiano)’s FLAMES OF HEAVEN – The force within

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

De mauvaises langues disent souvent que le métal symphonique épique est devenu kitsch depuis bien longtemps. C’est vrai que le genre a été passé et repassé au crible par des centaines de groupes du même acabit mais de temps à autre, il y a un petit héros qui prend les armes et part vaillamment au secours de ce genre souvent décrié mais au final plein d’attraits. L’homme qui s’élève ici contre les mauvais procès faits au métal épique s’appelle Cristiano Filippini. Au départ, rien ne prédispose cet italien né en 1981 à s’élever comme responsable d’un des meilleurs albums de métal symphonique et épique sorti en 2020. Étudiant en droit, il fait honnêtement son parcours universitaire jusqu’à décrocher son diplôme qui pourrait l’envoyer dans un cabinet d’avocats à dents longues ou dans une étude poussiéreuse de notaire. Mais Cristiano Filippini est aussi musicien et c’est finalement Euterpe qui l’emporte sur Thémis dans la détermination de son avenir professionnel.

En tant qu’artiste solo, Cristiano Filippini réalise les albums ʺThe first crusadeʺ (2010), ʺFlames of passionʺ (2011) et ʺThe best of swords and flamesʺ (2015). Son style touche à l’opéra métal symphonique, ce qui l’amène en concert dans des opéras ou des églises avec un orchestre symphonique. Il sent alors qu’un destin de rock star est à sa portée. Grâce à ses contacts dans les milieux musicaux, il contacte quelques petits maîtres comme le chanteur Marco Pastorino (Temperance) et le guitariste Franco Michelotti (Shining Fury). Un album est en train d’être pensé et écrit au moment où le départ de Franco Michelotti pour l’Angleterre met malheureusement fin au projet.

Mais Cristiano Filippini est un entêté qui ne lâche pas facilement prise. Il met au point un nouveau projet d’album et recrute le guitariste virtuose Michele Vioni (Vivaldi Metal Project), qui lui-même amène le batteur Paolo Caridi (collaborateur de Geoff Tate, David Ellefson, Reb Beach, entre autres) et le bassiste Giorgio Terenziani (Arthemis). Tout le monde est botté par le projet, qui s’enrichit alors des claviéristes Alberto Sonzogni et Luca Zanon. Le travail d’enregistrement est lui-même épique, partagé entre trois studios italiens différents, la basse, les guitares, les claviers et le piano étant travaillés dans les studios personnels des musiciens concernés. Finalement, Cristiano Filippini de rend en Finlande à l’invitation du grand Mathias Kupiainen (Stratovarious) qui va mixer l’album dans son studio, confiant la mastérisation au non moins grand Mika Jussila (Nightwish, Stratovarious.

De retour en Italie, Cristiano Filippini a dans sa valise un album fini, et carrément magnifique. Porté par un souffle grandiose, une sincérité à toute épreuve et la maîtrise hors-pair des musiciens ʺThe force withinʺ déroule une grande aventure sonore sur plus d’une heure. Le grand bonheur est qu’on ne s’y ennuie pas. Les solos échevelés de Michele Vioni (ʺLightning in the nightʺ, ʺMissing youʺ) sont des petites gifles de fraîcheur assénées aux tympans. Le chant délicat et toujours précis de Marco Pastorino vient musarder sur quelques octaves et est superbement entouré par une orchestration symphonique de grande ampleur. La production est calculée au demi-poil près et révèle un souci presque maladif du détail. Et l’album rebondit régulièrement sur les grands titres que sont ʺWe fight for eternityʺ, ʺAgainst the hellfireʺ, ʺDying for loveʺ, ʺLightning in the nightʺ ou ʺMoonlight phantomʺ. En fait, tous les deux morceaux, il se passe un truc géant, mais jamais pédant ni vulgaire. Ce sont les longues chevauchées instrumentales au rythme soutenu qui font la différence sur cet album. Comme quoi, quand le talent est au rendez-vous, on peut remettre sur le tapis n’importe quelles compositions déjà visitées des milliers de fois, ça ranime toujours la flamme.

Les fans de Stratovarius, Rhapsody, Sonata Arctica, Avantasia et même Europe trouveront ici de quoi assumer leurs instincts. Et pour les autres, la découverte n’est pas interdite parce que le jeu en vaut la chandelle.

Le groupe :

Marco Pastorino (chant)
Cristiano Filippini (guitares, claviers)
Michele Vioni (guitares)
Giorgio Terenziani (basse)
Paolo Caridi (batterie)

L’album :

ʺThe Force Withinʺ (1:44)
ʺWe Fight For Eternityʺ (6:50)
ʺFar Awayʺ (5:44)
ʺAgainst The Hellfireʺ (6:08)
ʺAlways With Youʺ (5:35)
ʺDying For Loveʺ (5:29)
ʺFinding Yourselfʺ (5:28)
ʺLightning In The Nightʺ (5:40)
ʺMissing Youʺ (6:05)
ʺMoonlight Phantomʺ (5:04)
ʺThe Angel And The Faithʺ (6:49)
ʺAb Angelis Defensaʺ (2:14)

https://flamesofheaven.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/cristianofilippinisflamesofheaven/

Pays: IT
Limb Music
Sortie: 2020/11/20

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!