FLAMING ROW – The Pure Shine (2 CDs)

154 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Il aura fallu près de 6 ans pour terminer cette gigantesque œuvre progressive puisque, la construction de ce nouvel album-concept et plus précisément les premiers enregistrements, auront démarré en réalité dès 2012 même avant, la conception du précédent “Mirage – A Portrayal Of Figures” sorti en 2014 ! Basé sur une nouvelle du célèbre Stephen King (“The Dark Tower”), l’équipe en place depuis plusieurs années composée de Martin Schnella, Mélanie Mau, Marek Arnold et Niklas Kahl, revient donc ici avec quelque chose de différent au niveau en passant d’une musique plutôt axée sur le métal-progressif à un exercice technique basé sur l’utilisation d’un ensemble orchestral (arrangé et capté par Eric et Nathan Brenton, ayant travaillé avec le Neal Morse Band !). Il en découle un travail plus symphonique où les passages néo-classiques et donc symphoniques s’associent à, des moments plus endiablés et donc plus rock et plus métal mais aussi, à de nombreuses harmonies vocales à plusieurs voix. Pour réaliser une telle œuvre, le quatuor s’est associé comme toujours les services de nombreux autres musiciens et chanteurs parmi lesquelles, des membres de Treshold, Pain Of Salvation, Spock’s Beard…liste non exhaustive !

Et c’est donc bien par une musique néo-classique mélodique que l’on commence notre grand voyage au sein d’une œuvre musicale qui, devrait marquer les esprits et c’est sans compter, sur le fabuleux son du saxophone de Marek Arnold renforçant le côté mélodique et fluide de ces premiers accords plutôt classiques. Une narration vient alors compléter le tableau d’une première composition qui finalement, prend de l’ampleur lorsque l’orchestration part vers le haut, portée par l’instrumentation rock (batterie, guitare…)…et enfin l’arrivée d’une première harmonie vocale (Martin, Mélanie…) !

Il s’ensuit une première longue pièce puisque ce qu’il faut savoir, c’est que le concept-album est décomposé en 6 pièces elles-mêmes articulées en plusieurs phases (3 à 4 mouvements/composition) finalement enregistré et déposé sur deux disques pour un total de 15 parties distinctes avec ici, l’arrivée toujours une orchestration à la fois néo-classique et progressive accompagnée d’un chant féminin et masculin ce dernier nous rappelant un certain Peter Gabriel ! Jusqu’ici on assiste à la découverte d’un tout grand concept, auquel nous a habitué cette fantastique équipe de musiciens et chanteurs allemands et puis rien d’étonnant puisque, “The Pure Shine” est produit chez PPR la maison de production d’Oliver Wenzler…un véritable gage de qualité !

“Jake’s Destiny” décomposé en trois parties démarre ici sur un mode acoustique et folk où, le chant est à nouveau mis en évidence (celui de Mélanie Mau…) puis, arrive la cornemuse irlandaise apportant une coloration plus médiévale et plus anglo-saxonne. Enfin l’orchestration symphonique apporte alors plus de profondeur et plus de puissance à un morceau à la fois entraînant et accessible, le côté folk et médiévale étant mis sur le devant de la scène, une composition me rappelant un certain Mike Oldfield et ses compositions emblématiques comme Incantations ou Turbular Bell’s :

Il s’ensuit encore plusieurs longues compositions (des épiques allant de 9 à 17 minutes) où, l’orchestration reste complexe et travaillée voguant entre néo-symphonique, rock-progressif et métal-progressif (moins présent que sur l’album précédent il me semble) avec comme compagnon, un travail vocal lui-aussi travaillé et complexe utilisant çà et là de belles harmonies vocales. En tout cas on reste dans le jardin progressif du groupe et surtout de celui des protagonistes responsables de l’élaboration de ce grand concept, un art poussé pour l’écriture et de la composition et celui de mettre en avant le chant comme celui de Mélanie Mau le tout offrant une grande œuvre à la fois néo-progressive et néo-symphonique.

De nombreux passages plus posés et donc plus accessibles pourraient permettre à un plus large public d’appréhender une musique qui, reste élaborée mais tellement bien conçue offrant quelque chose le plus souvent de mélodique et de fluide avec au sein de cette double-galettes enchâssée dans un coffret cartonné accompagné d’un riche livret, de nombreux passages technique mettant en valeur moult instruments comme le saxophone reconnaissable parmi tant d’autres de Monsieur Marek Arnold. Mais il serait indécent de ne pas spécifier que c’est Martin Schnella qui a écrit la majorité des musiques, élaboré l’ensemble des textes avec Mélanie Mau, ce qui permet à travers ce concept-album de réunir à nouveau la fine fleur progressive allemande. Indispensable pour tous ceux qui suivent les productions de Flaming Row, de la maison de production PPR et pour tous ceux qui aiment les œuvres musicales élaborées.

https://flamingrow.bandcamp.com/album/the-pure-shine

Line-up:
Martin Schnella (composition, écriture, chant, guitares, basse)
Mélanie Mau (écriture, chant)
Marek Arnold (composition, piano, orgue, Méllotron, synthés, saxophones)
Niklas Khal (batterie)
+ guests
Lars Lehmann (basses)
Dave Meros (basses)
Jimmy Keegan (batterie)
…and many more (vous référencer au “Bandcamp” pour la liste complète)

L’album:
“A Tower In The Clouds”
“The Last Living Member” (3 parties)
“Jake’s Destiny” (3 parties)
“The Sorcerer” (3 parties)
“The Final Attempt”
“The Gunslinger’s Creed” (4 parties)

Pays: DE/GB…
Progressive Promotion Records PPRCD076
Sortie: 2019/12/10

https://www.facebook.com/flamingrow/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!