FREDERIC DE CECCO – Mother Earth

110 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Sachez que ce guitariste français avait déjà fait l’objet d’une chronique qui remonte déjà à 2014 où, votre serviteur avait découvert un musicien très talentueux, proposant un travail instrumental bien fait sans aucune démonstration technique tarabiscotée. L’artiste avait plutôt intelligemment mis en avant sa dextérité au travers de compositions bien foutues et attrayantes à écouter. Revoilà donc Frederic De Cecco quelque part ambassadeur des guitares Ibanez qui, propose d’emblée une musique à la fois rock et progressive avec bien sûr, de très beaux passages mélodiques où l’instrument du guitariste part vagabonder vers des sons fortement agréables à suivre. C’est plutôt soutenu tout en restant accessible car, la composition permet le placement de sons de synthés ou de piano offrant un côté plus progressif mais, cela reste fondamentalement rock…je vous rassure.
En fait on pourrait même parler clairement de rock’n’roll et heavy-rock pour certaines compositions, avec des riffs plutôt efficaces et tranchants, le tout restant agréable à suivre et c’est çà finalement la force du travail du guitariste français. Comme pour le précédent opus ici point de démonstrations indigestes à supporter mais plutôt, un travail toujours fluide qui laisse la place à de beaux développés techniques qui, montrent le grand savoir-faire du guitariste ici parfaitement épaulé par ses deux comparses pour la tenue de la section rythmique.

Une très belle ballade à la fois rock et bluesy viendra temporiser l’ensemble en milieu d’album, montrant ici un travail plein de finesse et de doigté avec toujours, cette volonté de proposer un travail bien ficelé ! J’ai parlé de rock’n’roll, on pourra même introduire la notion de rockabilly à certains moments, ce qui donnera des envies de bouger son corps au son de la guitare de notre hôte du jour. Comme pour le précédent album que j’avais apprécié pour son concept d’élaborer un travail technique bien équilibré et sans redondance, ce “Mother Earth” confirme bien la première opinion que je me suis faite de ce musicien, un guitariste talentueux et doué capable d’offrir ce que l’on sait faire de mieux avec une 6 cordes !

NB : Je profite de l’occasion pour vous faire partager des vidéos plus anciennes, histoire de vous faire votre propre opinion sur le bonhomme :

Technique maîtrisée droit devant !

L’équipe en place:
Frederic de Cecco (guitares)
Julien Bernard (basse)
Sébastien Perrard (batterie et percussions)

https://www.facebook.com/lightmansoul/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!