FURTHERIAL – Liberation path

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

La Turquie, l’autre pays du métal ? Certes, si le pays d’Atatürk n’est pas le plus connu des destinations métalliques mondiales, il n’en reste pas moins bien pourvu en groupes de métal extrême. Le site Encyclopedia Metallum en recense ainsi près de 500 en activité, principalement répartis sur les trois grandes métropoles Istanbul, Ankara et Izmir. Et ceci dans des genres et sous-genres qui révèlent la grande imagination de ces combos : death metal, black metal, power metal, avant-garde, métal progressif, brutal death, funeral doom, death ou thrash mélodique et j’en passe.

Dans cette faune grouillante, on tombe par hasard sur Furtherial, un quatuor d’Istanbul officiant dans le thrash metal plutôt mélodique à tendance progressive et qui signe ici son troisième album. D’abord connu sous le nom d’Extinction en 2007-2009, le groupe devient Furtherial en 2012, conservant ses membres d’origine : Berkay Yıldırım (batterie), Bora İnce (guitare), Başer Çelebi (chant et guitare rythmique) et Ozan Murat Özfen (basse), qui laisse sa place à Önder Işkın en 2014. Les Stambouliotes trouvent refuge chez un label italien, WormHoleDeath, qui édite leurs deux premiers albums ʺDestroying Atropolisʺ (2014) et ʺUn mondo infinitoʺ (2015). Puis Furtherial se met à son compte sur ses deux EPs suivants, ʺThrough struggle, part oneʺ et ʺThrough struggle, part twoʺ (2017-2018), avant de sortir son petit dernier ʺLiberation pathʺ en 2021.

La très bonne tenue des compositions, l’énergie réparatrice du son et la virtuosité instrumentale des guitaristes et du batteur sont les éléments qui marquent à l’écoute de cet album. Les hommes de Furtherial sont habiles à associer un thrash metal volontaire et des ambiances progressives et la formule séduit dès le premier morceau ʺTailor of dreamsʺ. La violence est tempérée par des passages plus mélodiques où le guitariste soliste plonge dans des solos rapides et fluides. Cette entrée en matière captivante permet de parcourir l’album sans ennui ni ralentissement et l’auditeur est toujours tenu sous tension par des chansons musclées et fières comme ʺDusk aboveʺ, ʺLetheanʺ ou ʺEstrangedʺ. Le chant oscille entre aboiements de troll nourri à la testostérone de buffle et clarté plus mélodieuse, toujours bien en phase avec les mouvements vifs et tourmentés des titres.

Furtherial termine son album avec quelques morceaux plus longs, entre accalmie trompeuse (ʺClashing storiesʺ) et grandeur épique (ʺTruth in existenceʺ), achevant de convaincre sur ses qualités d’écriture et sa gestion des atmosphères sonores. Une belle surprise, révélatrice d’une scène métallique très vivante dans un pays souvent en lutte avec l’obscurantisme politique ou religieux. Un petit vent de révolte soufflant entre les tours des minarets de Sainte-Sophie, ça ne fait pas de mal.

Le groupe :

Başer Çelebi (chant et guitare)
Berkay Yıldırım (batterie)
Bora İnce (guitare)
Önder Işkın (basse)

L’album :

ʺTailor of Dreamsʺ (03:35)
ʺDusk aboveʺ (04:36)
ʺLetheanʺ (05:12)
ʺEstrangedʺ (04:21)
ʺClashing Storiesʺ (06:01)
ʺTruth in Existenceʺ (08:32)
ʺBack to the Oceanʺ (04:26)
ʺThe Old Manʺ (05:13)

https://furtherial.bandcamp.com/album/liberation-path
https://www.facebook.com/furtherial/

Pays: TR
Autoproduction
Sortie: 2021/01/01

Laisser un commentaire

Music In Belgium