GIOELI, Johnny – One Voice

1 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Depuis qu’il est réapparu à la surface avec l’album Set the world on fire, édité en 2018 avec son copain de toujours Deen Castronovo, Johnny Gioeli ne se sent plus de joie et se remet à espérer conquérir le monde, comme il avait tenté de la faire avec son groupe hard FM Hardline dans les années 1990 ou en accompagnateur du guitariste Axel Rudi Pell durant les années 2000. Et pour prouver ce regain d’énergie et d’espoir, le bon Johnny édite son deuxième album à la fin de l’année 2018, quelques mois à peine après celui qu’il avait sorti sous la houlette du projet Gioeli-Castronovo.

On le sait, si on a écouté cet album ainsi que ceux de Hardline ou de Crush 40 (autre projet de Johnny Gioeli), Johnny Gioeli est un des stentors du hard FM, avec un voix d’exception qui rivalise avec celle de Jon Bon Jovi, et qui au bout du compte la surpasse assez aisément.

C’est ce dont on s’aperçoit en écoutant “One Voice”, nouvelle livraison de Johnny Gioeli en solo et qui, comme son nom l’indique, met en valeur exclusive l’organe vocal du chanteur. Mais on ne fait pas un bon album avec un seul chanteur et il faut aussi signaler la contribution décisive des musiciens qui accompagnant ici Johnny Gioeli. Parmi ceux-ci, on retrouve quelques complices qui avait officié sur l’album de Gioeli-Castronovo, comme Nik Mazzucconi (basse) et Alessandro Del Vecchio (claviers). La guitare est quant à elle tenue par Eric Gadrix (du très obscur groupe hard FM Raquel, un album en 1998) et la batterie est entre les mains musclées de Marco Di Salvia (qui avait également joué dans Hardline).

Ce nouvel album “One voice” ne révolutionne pas les codes du hard FM mais se révèle très agréable à écouter, formulant une musique qui donne envie de courir sur une plage, de saisir une planche de surf et de se faire quelques vagues, avec un sourire idiot tout en sentant sa peau bronzer sous les coups ardents du soleil. On retrouve toute l’énergie et la bonne humeur du hard FM classique, ponctué au passage de très bonne chansons, ce qui ne gâche rien. Johnny Gioeli tient en effet un rythme constant dans l’inspiration et dans le dynamisme, offrant à l’auditeur une bonne dizaine de chansons pêchues et séduisantes, avec juste deux petites ballades vers la fin de l’album, le restant étant très bon, voire excellent (“One voice”, “Hit me once, hit ya twice”, “Out of here”).

A 51 ans, Johnny Gioeli est donc toujours au sommet de sa forme et il offre même l’occasion aux nouvelles générations de découvrir son talent de chanteur, une des valeurs solides de la scène classic rock hard FM.

Pays: US
Frontiers Music
Sortie: 2018/12/07

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!