GODLESS TRUTH – Godless Truth

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Olomouc, magnifique ville tchèque de l’est du pays, petit joyau architectural préservé des destructions guerrières du 20e siècle, avait tout pour vivre tranquillement. Mais quelques groupes de death metal ont rapidement infesté ses caves sitôt le Rideau de Fer tombé, au début des années 1990. Parmi eux, Godless Truth est formé dès 1994 et il commet sa première démo cette même année. Ça ne rigole pas : le groupe verse dans un death metal technique implacable et bourru, qui va se développer au cours des albums ʺThe desperationʺ (1995), ʺBurning existenceʺ (1999), ʺSelfRealizationʺ (2001) et ʺArrogance of supreme powerʺ (2004).

Dans cette affaire, le personnel est assez changeant. Le groupe consomme environ un batteur par semaine, est également assez dépensier en guitaristes mais peut toujours compter sur son fondateur le guitariste lead Petr Švancara, dit Švany, et le chanteur Zdeněk Šimeček, qui officie de 1998 à 2012, année où le groupe connaît une séparation. Švany va alors porter son trop-plein d’énergie chez Dissolution, un combo monté en 2003 et qui verra d’ailleurs passer en ses rangs de nombreux futurs membres du Godless Truth renouvelé, pour un résultat de deux albums en 2015 et 2017 et finalement une séparation cette même année.

Qu’à cela ne tienne, Švany réactive Godless Truth et après quelques années, parvient à trouver une signature chez le label Transcending Obscurity, dont le flair en matière de métal extrême est toujours synonyme de goût sûr. Avec ses nouveaux compagnons Petr Mikeš (batterie), Jakub Grunt (basse, ex-Dissolution), Ondřej Černobila (guitare, ex-Dissolution également) et Adam B. Sychrow (chant), Petr Švancara réalise ici un album bluffant de maîtrise technique et de furie métallique.

Pas à dire, les Tchèques postent haut leurs aspirations à faire du grand boulot. L’osmose entre les musiciens est parfaite et une section rythmique blindée et élastique est au service des exploits guitaristiques de Petr Švancara, un sacré chatouilleur de cordes qui peut sans souci rivaliser avec les grosses pointures anglo-saxonnes ou scandinaves du moment. Švany a fait péter le carnet d’adresses en convoquant quelques invités pour participer à l’assaut sonore. On trouve le guitariste australien Joe Haley (Psycroptic) qui vient taillader le manche sur l’excellent ʺThe eyechainʺ, sans doute le titre le plus impressionnant de toute cette sélection. Un autre guitariste Rafael Trujillo (Obsidious) opère sur ʺThe decisionʺ, tandis que le pianiste Peter Gabor et les chanteurs Matt Delirious (Soul Decoder) et Petr Angelo Čuka (ancien Dissolution) viennent donner des coups de mains ponctuels sur ʺFortune timeʺ et les fantastiques ʺRIP Cageʺ et ʺWake up to obeyʺ.

On a donc cité les titres porteurs de cette œuvre solide et menaçante, superbement produite et mixée par le déjà cité Joe Haley. On se permettra cependant d’insister sur la grande cohérence de l’ensemble, qui sait aussi diffuser des ambiances un peu moins étouffantes à l’occasion de quelques instrumentaux bien placés (ʺWheels of entityʺ, ʺGlory to desperationʺ), contribuant ainsi à créer une progression dans cet album, à classer dans le haut du panier des productions extrêmes en provenance d’Europe de l’Est.

Le groupe :

Petr Švancara (guitare)
Petr Mikeš (batterie)
Jakub Grunt (basse)
Ondřej Černobila (guitare)
Adam B. Sychrow (chant)

L’album :

ʺWheels of Entityʺ (0:58)
ʺThe Decisionʺ (4:22)
ʺGlory to Desperationʺ (0:43)
ʺScissorsʺ (3:44)
ʺBreathe Fireʺ (3:10)
ʺFortune Timeʺ (4:10)
ʺBred in Greedʺ (4:18)
ʺThe Eyechainʺ (3:29)
ʺRIP Cageʺ (3:48)
ʺWake Up to Obeyʺ (4:06)

https://godlesstruthband.bandcamp.com/album/godless-truth-technical-death-metal
https://www.facebook.com/godlesstruthofficial/

Pays: CZ
Transcending Obscurity
Sortie: 2022/03/04

Laisser un commentaire

Music In Belgium