HEAD WITH WINGS – Comfort in illusion (EP)

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Où en sommes-nous avec le rock progressif de nos jours ? La question est intéressante car après plus de cinquante ans d’existence de ce genre (les spécialistes font remonter le premier album de prog à ʺMusic in a doll’s houseʺ de Family en 1968), tout a été dit et redit sur lui, le genre a été déclaré mort à plusieurs reprises au fur et à mesure que le punk, la new wave, le grunge, le garage rock venaient s’essuyer les pieds sur son visage plaqué au sol. Et puis, il est toujours remonté régulièrement à la surface, se parant de vêtements néo-prog, résistant à son image de musique pour vieux profs de maths dépourvus de sensibilité et ne prêtant attention qu’à la perfection du son et à l’accordage minutieux des instruments pour juger de la qualité des albums de prog, peu importe si ceux-ci répétaient toujours la même chose. Le rock progressif s’est aussi bien acclimaté au métal, fournissant de nouvelles cohortes de groupes dans les années 1990 et 2000, qui ont su redonner du piquant au genre, souvent avec talent (Dream Theater), parfois avec génie (Mars Volta).

Il existe aujourd’hui une nouvelle génération de groupes progressifs, constituée de jeunes gens même pas nés à l’époque où Pink Floyd faisait son grand retour à la fin des années 80. Cette jeune garde a redécouvert les anciens et a apporté sa touche propre au genre, le fusionnant avec les styles dominants du moment. On peut citer ici les défunts Oceansize, Periphery ou ce groupe Head With Wings, qui commence tout doucement à faire parler de lui et à impressionner la critique spécialisée.

Formé à New Haven dans le Connecticut en 2011, Head With Wings est peu productif, le groupe n’ayant à son actif qu’un premier EP ʺLiving wth the lossʺ (2013), un album ʺFrom worry to shameʺ (2018) et ce second EP ʺComfort in illusionʺ (2021). Joshua Corum (chant et guitare), Brandon Cousino (guitare) et Andrew Testa (batterie) sont les membres fondateurs, ont eu dans leurs rangs un bassiste appelé Joe Elliott qui a laissé sa place en 2017 à Steve Hill, celui-ci arrivant dans le groupe avec un autre guitariste, Mike Short. Ce quintet a donc attire l’attention plus que polie de la critique avec un premier album d’une densité rare, à la mélancolie savamment distillée, aux envolées instrumentales remarquables et au chant angélique.

Les dithyrambes continuent de tomber à l’occasion de la sortie du second EP ʺComfort in illusionʺ et certains ont même été jusqu’à dire que dans une vingtaine d’années, tous les groupes de rock progressif se réclameront de l’influence de Head With Wings, ce qui est quand même un tout petit peu exagéré mais garde toutefois une part de vérité. L’EP a été enregistré aux studios Silver Bullet de Burlington dans le Connecticut entre décembre 2019 et mars 2020. La production a été assurée par Greg Thomas et le mixage par Chris Teti, la mastérisation revenant à Kris Crummett qui a bossé dessus au studio Interlace Audio de Portland (Oregon) à l’automne 2020. Ça, ce sont les données techniques et statistiques qui plairont aux progueux purs et durs, qui pourront compléter leurs petites notes et briller dans les discussions à la cafeteria du bureau d’ingénieurs en aéronautique où ils font carrière. Du point de vue du sensible, Head With Wings commet ici trois titres intenses, aux durées conséquentes, aux structures complexes qui gagnent tout leur intérêt au fil des écoutes. Il est difficile de déterminer lequel de ces trois titres est le plus marquant car tous ont leur force émotionnelle et leur puissance évocatrice. ʺOf uncertaintyʺ commence l’EP dans une douceur en faux-semblant, ʺContemplating the loopʺ est d’une magnifique langueur et ʺIn a house with clocksʺ termine le tout avec une force majestueuse et un treillis mélodique aussi émouvant que complexe.

Head With Wings se pose comme un groupe à suivre, peut-être un nouveau chapitre prolongeant l’histoire déjà bien riche du rock progressif. Mais en attendant de spéculer sur l’avenir, profitons du présent avec ce très agréable EP.

Le groupe :

Joshua Corum (chant et guitare)
Brandon Cousino (guitare)
Andrew Testa (batterie)
Mike Short (guitare)
Steve Hill (basse)

L’EP :

ʺOf Uncertaintyʺ (07:00)
ʺContemplating the Loopʺ (04:52)
ʺIn a House without Clocksʺ (06:02)

https://headwithwings.bandcamp.com/album/comfort-in-illusion
https://www.facebook.com/HeadWithWingsband

Pays: US
Autoproduction
Sortie: 2021/07/16

Laisser un commentaire

Music In Belgium