HEAVEN & EARTH – V

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Les origines de Heaven & Earth remontent à loin. Avant de former ce groupe en 1996, Stuart Smith (guitare) et Richie Onori (batterie) avaient déjà pas mal d’expérience sous leurs Santiags. Richie Onori avait joué chez Rick Derringer, Bobby Kimball, avait été membre de Ray William Roldan & Swing Samurai, Satyr (un groupe prog de Los Angeles) et menait ses propres projets Blues Angel et Richie Onori Band. Il rencontre Stuart Smith dans les années 90 dans le projet de Keith Emerson, Aliens of Extraordinary Ability.

Les deux larrons forment Heaven & Earth en 1996. Deux ans plus tard un album crédité à Stuart Smith sort et est intitulé ʺHeaven & Earthʺ. Pour le deuxième album ʺWindows to the worldʺ (2000), Smith et Onori sélectionnent le producteur Howard Leese (Heart) et recrutent le chanteur Kelly Keeling (Baton Rouge, Blue Murder, MSG) ainsi qu’Arlen Schierbaum (Arlen’s Organism) aux claviers. Au moment de la sortie d’un troisième album ʺA taste of heavenʺ (composé de quatre nouvelles chansons et de quatre anciennes), Stuart Smith et Richie Onori ont créé leur propre label Black Star Records. Paul Shortino (Rough Cutt, Quiet Riot, Bad Boyzz) est invité au chant sur ce disque et Joe Petro (Sonic Jungle) prend la basse en main. En 2005, Keith St. John (Montrose, Burning Rain) reprend le micro et Stu Simone de Poison est derrière les claviers.

Cependant, il faudra attendre 2013 pour voir paraître l’album ʺDigʺ, Stuart Smith et Richie Onori ayant occupé les années précédentes à jouer dans le line-up reformé de Sweet. ʺDigʺ est un bon album de hard rock qui suit de près la ligne Rainbow/Whitesnake, un style qui va finir par devenir la marque de fabrique de Heaven & Earth, sur les albums suivants ʺHard to killʺ (2017) et ce nouveau ʺVʺ qui sort chez Frontiers Music.

Désormais, Stuart Smith est entouré de Gianluca Petralia (chant), Lynn Sorensen (basse), George Barabas (claviers) et le légendaire Simon Wright (qui fut engagé à vingt ans tout juste dans AC/DC en 1983, jusqu’en 1989) à la batterie. Heaven & Earth est devenu un groupe international puisqu’il est composé d’un chanteur italien, d’un claviériste vivant en Hongrie et de deux Anglais (Smith et Wright) résidant aux États-Unis.

Par contre, le son du groupe est 100% British avec cette énorme influence Rainbow/Whitesnake/Deep Purple qui règne sur cet album ʺVʺ et qui rend le tout bien sympathique. On repère inévitablement les ombres de Ian Gillan sur le chant, de Jon Lord sur les claviers et de Ritchie Blackmore sur les guitares (surtout sur le morceau ʺShip of foolsʺ et dans le solo de ʺBig money little manʺ. Le nouveau line-up a trouvé la bonne fibre et a composé un album montant peu à peu en puissance, gagnant en séduction avec les deux titres précités mais aussi ʺFlim flam manʺ, ʺOne in a millionʺ, ʺRunning from the shadowsʺ et le final ʺAt the end of the dayʺ en mode slow princier.

Avec ses compositions rafraîchissantes, son chant généreux et son instrumentation énergique, cet album est une bonne surprise, peut-être pas le plus grand album de rock de tous les temps mais certainement le plus convaincant du groupe et la garantie d’un bon moment d’écoute, et mêmes de plusieurs écoutes.

Le groupe :

Gianluca Petralia (chant)
Stuart Smith (guitare)
Lynn Sorensen (basse et chant)
Simon Wright (batterie)
George Barabas (claviers)

L’album :

ʺDriveʺ
ʺBeautifulʺ
ʺNever Dream Of Dyingʺ
ʺShip of Foolsʺ
ʺPovertyʺ
ʺFlim Flam Manʺ
ʺOne in a Million Menʺ
ʺLittle Black Dressʺ
ʺBig Money Little Manʺ
ʺRunning From the Shadowsʺ
ʺNothing to Meʺ
ʺAt The End of the Dayʺ

https://www.facebook.com/officialheavenandearth/

Pays: US
Frontiers Music
Sortie: 2021/07/16

Laisser un commentaire

Music In Belgium