HEVIUS – Millénaire

13 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

“Venus du 77 !” affirme la bio. Celles et ceux d’entre-vous qui, comme moi, espéraient de nouvelles révélations sur la réalité des voyages temporels seront déçus. Le ’77’, je me suis renseigné, ce n’est pas une année, mais un département Français ; la Seine-et-Marne, pour être précis. Venus de Seine-et-Marne, donc, (NDR : il y a un peu plus de lettres à taper, mais c’est plus clair pour nous, les Belges), Hevius est un quintette Heavy/Power metal s’exprimant dans la jolie langue de Molière et Bernie Bonvoisin. Formé en 2001, le groupe a publié sa seconde plaque le 3 avril de cette année. Intitulée “Millénaire”, elle fait suite à l’album “Derrière la lumière” paru en 2005. Auto-produit, comme son prédécesseur, “Millénaire” est distribué par Season Of Mist  et promu par l’équipe d’Ellie Promotion.

Côté référence, Hevius n’hésite pas à aller taper ailleurs que dans son patrimoine. La bio (encore elle !) qualifie le quintette de progéniture d’Iron Maiden, Helloween ou Stratovarius tout en balançant quelques références plus récentes comme Freedom Call et Gloryhammer histoire, sans doute, de s’attirer les faveur d’un public plus ‘millenial’.  Je vous entends déjà dire “Fais gaffe Michel, ta chronique prend une tournure négative, t’aimes pas Hevius ou quoi ?”. Eh bien détrompez vous. J’adore ce groupe et sa musique. C’est juste que j’avais écouté l’album avant de lire la prose qui l’accompagne et que, naïf comme je le suis,  je m’étais dit, “cool, un groupe qui revendique son héritage et qui, faute de venir de ’77, nous emmène quand même au début des années 80 pour nous rappeler combien nous avions aimé tous ces H-Bomb, Sortilège, Satan Jokers et autres ADX“. Eh bien non. Tout faux. Dans une interview postée sur sa page Facebook, le guitariste/chanteur du groupe affirme même ne pas écouter de Metal ‘en français’ ! “Shocking !” diront nos cousins grand bretons ! Imaginez lire une interview de dans laquelle Ronald McDonald affirmerait qu’il n’aime pas les hamburgers ou un entretien au cours duquel Jean-Marie Le Pen se vanterait ne ne jamais avoir lu “Mein Kampf” ! Difficile à croire, hein ? Eh bien moi, je n’y crois pas. Alors, taxez moi de négationniste si vous le voulez mais pour moi, Hevius est un groupe francophone, fier des groupes qui ont contribué à placer sa nation sur la carte mondiale du Heavy Metal classique et qui est parvenu à concocter une galette Heavy Metal classique, teintée d’influences Power Metal mélodique. La galette est truffée de joutes de guitares inspirées, rehaussées de nappes de claviers héroïques (NDR : parfois un peu trop mises en avant, mais je chipote) et magnifiées par des textes en français franchement bien écrits. Le groupe ajoute même une petite note d’humour franchouillarde en reprenant, à la sauce métallique, le “Vice et Versa” des Inconnus (NDR : rebaptisé Hevius et Versa pour l’occasion).

Libre à vous de croire qu’Hevius, comme il l’affirme, joue un mélange d’Iron Maiden et de Stratovarius et qu’il chante en Francais parce qu’il ne s’exprime pas bien en Anglais. Moi, je suis nostalgique et je préfère m’imaginer qu’il perpétue une certaine tradition du Metal Hexagonal.

L’album (65’50)

  1. “Millénaire” (4’40)
  2. “Une Autre Vie” (5’48)
  3. “Aux Armes” (3’49)
  4. “De l’Autre Côté du Miroir” (6’19)
  5. “Émissaire” (4’15)
  6. “Liberté” (5’31)
  7. “Armée d’Acier” (7’14)
  8. “Je Te Donne l’Enfer” (4’13)
  9. “Alpha & Omega” (4’09)
  10. “Pouvoir de l’Étrange” (5’19)
  11. “Le Prix du Sang” (5’39)
  12. “Hevius et Versa” (5’39)
  13. “Nous Sommes des Rois” (5’25)

Le groupe :

  • Florian Altairac : Claviers & chœurs
  • Alexandre Ferrier : Batterie & chœurs
  • Julien Ferrier : Guitare & chant
  • Olivier Louis-Servais : Guitare & chœurs
  • Ugo Verzeletti : Basse & chœurs

La toile : Site Officiel, Facebook, Bandcamp.

Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2020/04/03

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!