HUBESKYLA – Fly On The Wings Of Love

17 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Ah la Suisse ! Quel joli pays ! Des vaches mauves qui poussent de jolis ‘beuh’ éthérés en regardant les trains planer ! Euh, ça se fume les edelweiss ? Non ? Ah bon. Pourtant ils planent haut les Fribourgeois d’Hubeskyla ! Et la facilité d’accès aux clubs locaux de parapente n’explique probablement pas tout !

La toile est un peu avare en informations lorsque l’on l’interroge au sujet d’Hubeskyla : le groupe vient de Fribourg et il a publié un album instrumental intitulé “Spencer’s Return” il y a six ans. Depuis, le trio original (Lionel Gaillard et Mathias Bieri aux guitares et Fabrice Seydoux à la batterie) a intégré le vocaliste Christophe Jaquet et le multi-instrumentiste Duri Darms. Enregistré ‘live en studio’, “Fly On The Wings Of Love”, le nouvel album, est sorti en versions vinyle et digitale début novembre de l’année dernière, via le label allemand Fidel Bastro. C’est à peu près tout ce que l’on arrive à glaner, en fouillant bien.

“Fly On The Wings Of Love” offre trente-cinq (trop) courtes minutes d’atmosphères enfumées qui nous font reculer d’une petite cinquantaine d’années sur la ligne du temps. Comme celles des formations Acid/Krautrock/Psychédéliques de la fin des Sixties/début des Seventies, la musique d’Hubeskyla n’est plus vraiment ‘Flower Power/Hippie’ et pas encore tout à fait Heavy. Rythmiques Hypnotique, guitares plombées et atmposhères brumeuses ponctuent le chant mystico-nasillard de Christophe Jacket.  Côté ambiances, on pense parfois aux Doors, (NDR : les touches d’orgue sur “Right Here”)  ou à l’UFO Spacerock du tout début des Seventies (NDR : sur ce “Punishment” qui semble emprunter quelques idées rythmiques au “UFO 2 : Flying” de 1972), et bien que le son ne soit pas Heavy pour un sou, quelques pesantes lignes de guitares titillent agréablement les sens des accros au Black Sabbath vintage que nous sommes.

Surprenant au premier abord, “Fly On The Wings Of Love” se révèle être fortement addictif au fil des écoutes. Envie d’essayer ? Les premières bouffées sont gratuites (en streaming, via Bandcamp). Cependant, si vous désirez  planer de manière optimale, choisissez le ‘real deal’ et optez pour le  vinyle !

  1. “It Starts To Make Sense (5’10)
  2. “Right Here” (4’44)
  3. They Control Us All” (7’48)
  4. “Fly Away” (4’12)
  5. “Punishment” (14’01)

Le groupe :

  • Fabrice Seydoux : Batterie, chant
  • Christophe Jaquet : Chant
  • Lionel Gaillard : Guitares, chant
  • Duri Darms : Pedal Steel guitar, orgue, chant
  • Mathias Bieri : Guitares, chant

Pays: CH
Fidel Bastro/Broken Silence WDMIR001 + FB099 (Promo Domino Media)
Sortie: 2018/11/02

 

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!