KIMMO PORSTI – Wayfarer

18 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Kimmo Pörsti est loin d’être un inconnu aussi bien pour le petit monde du progressif que pour notre site en effet, il est l’un des trois mousquetaires du projet The Samurai Of Prog que je suis depuis des années, réalisant l’une après l’autre les chroniques de leurs albums. Des opus qui respirent un rock-progressif complexe allant du symphonique au néo-classique sans oublier l’atmosphérique, des disques où les trois concepteurs invitent toujours une pléiade d’artistes reconnus et d’ailleurs, c’est également le cas ici puisque Kimmo reçoit l’aide de près de 19 invités dont son comparse Marco Bernard (The Samurai Of Prog), l’incontournable Marek Arnold (Cyril, Seven Steps To The Green Door, Flaming Row) ou encore Dave Brainbridge…liste non exhaustive !

NB : comme pour les albums de Samurai Of Prog, l’album s’accompagne d’un magnifique digipack complet avec livret et illustrations…du bel ouvrage !

Autant dire que du beau monde pour concevoir je suppose ici aussi un rock-progressif complexe et manifestement mélodique puis que l’on cite comme référence le grand Camel, autant dire que cela devrait être beau et bon à écouter mais n’attendons pas plus longtemps et plongeons nous dans la première composition ou plutôt l’introduction du disque, qui nous emmène vers un progressif mélodique temporisé puis le piano et la flûte introduisent effectivement un style cher au grand Ady Latimer mais aussi à d’autres grandes pointures du progressif des débuts. Les instruments s’enchaînent à tour de rôle, violon, synthés, guitare et section rythmique déposent ici une musique à la fois mélodique et symphonique montrant d’emblée un savoir-faire de haut-vol avec ici, un rock-progressif instrumental nous berçant avec délicatesse. Le néo-classique est omniprésent avec des incursions de piano et de violon et surtout de magnifiques passages à la flûte, engendrant la construction d’une musique travaillée et pleine de recherches faisant honneur au progressif, celui avec un grand P et c’est sans compter sur l’excellent travail de Kimmo à la batterie. Et l’on continue sur cette même lancée avec à nouveau de très beaux passages au piano et l’arrivée du chant (en italien), qui se fait aussi tout en finesse mais à un certain moment, le chant et l’orchestration prennent du corps et de l’ampleur pour monter en puissance tout en gardant cette mélodicité des débuts.

Chaque instrument sort ici son épingle du jeu avec ça et là de beaux soli toujours mélodiques, l’ensemble produisant un rock voguant entre progressif, symphonique et même folk-rock lorsque des instruments ‘médiévaux’ et des percussions s’introduisent dans la dance. Jusqu’à présent tout ce que j’ai écouté respire le professionnalisme mais aussi, la recherche d’une musique multiple-facettes orientée vers le progressif des seventies et le folk-progressif vintage des premières formations. Un retour vers les fondements fait de bien belle manière par un musicien d’expérience ici aidé dans sa tâche par de nombreux talentueux musiciens et chanteurs/chanteuses !

Histoire de mieux vous imprégner du contenu musical de cet excellent album, je vous propose l’écoute du teaser présentant l’opus :

Sinon le reste de l’album continue de nous offrir un progressif chatoyant et diversifié où, instruments et voix sont parfaitement mis en évidence au sein d’un travail d’écriture et de composition qui, respire le travail bien fait. Avec même des passages vocaux de toute beauté comme sur la plage titulaire, ce qui renforce encore mon impression de perfection dans le domaine du rock-symphonique avec ici, un opus qui se doit d’être écouté au calme dans son salon sur une chaîne-stéréo digne de ce nom et là vous pourrez apprécier les moindres détails d’une architecture à la fois complexe et mélodique…la marque de fabrique de l’artiste comme celle du projet qu’il partage au sein de Samurai Of Prog avec peut-être ici un cran supplémentaire car, j’ai bien apprécié la grande homogénéité entre les compositions et donc, une fluidité en passant en revue l’ensemble de l’album. En conclusion voilà encore un must en matière de rock-symphonique et de rock-progressif, les amateurs vous êtes donc avertis. Progressif droit devant !

Ce deuxième album solo de Kimmo Pörsti est un régal !

L’équipe: Kimmo Pörsti, Marek Arnold, Marco Bernard, Dave Brainbridge…19 invités au total !

L’abum:
“Arrival”
“Heaven’s Gate”
“Creer Crecer”
“Connection Lost”
“Morning Mist”
“Thunkit”
“Wayfarer”
“Cruz Del Sur”
“Witch Watch”
“This Day Is Yours”
“Heavy Winter”
“Icy Storm”
“Mika”

Pays: FI/IT/DE…
Seacrest Oy
Sortie: 2020/04

https://www.facebook.com/kimmo.porsti

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!