LAST TRAIN – The Big Picture

18 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Ce n’est donc pas la première fois que je vous parle de ce combo français Last Train, qui avait déjà fais l’objet d’un article et d’une chronique courant de l’année 2017, retour donc aux affaires pour un groupe ayant multiplié les concerts pendant près de trois ans se forgeant une forte personnalité sur scène. Construisant aussi pendant cette longue période un premier album ”Weathering” véritable coup de pied dans la fourmilière et donc dans la torpeur nauséabonde de toutes ces musiques insipides, incolores (on se croirait au cours de chimie ou de physique !)…, mais réjouissons-nous car une année aura suffit aux brûlants français pour nous revenir je suppose gonflés à bloc ! Ils ont depuis développé leur propre maison de disque, leur propre booking et sont revenus à l’essence même du rock…ce qu’ils avaient déjà fait en partie en 2017 proposant à l’époque un bouillant album fait de rock’n’rolll, d’alternatif et même de stoner-rock !

Bon on arrête de lambiner et mettons-nous au travail avec ici, un opus manifestement plus réfléchi et surtout parfaitement assumé par le groupe qui, sonne rock’n’roll dès les premières notes avec un son franc qui fait la part belle aux guitares avec aussi, une légère coloration vintage rappelant bien évidemment les seventies. Entre arpèges folk-rock et accords plus rudes et donc plus rock’n’roll, on pense immanquablement à l’atmosphère dégagée par les légendes que sont les Rolling Stones avec peut-être à certains moments, un rock qui prend des allures de stoner-rock grâce à une approche plus grasse et plus lourde. En tout cas ça sonne comme un rock pur jus avec une première composition ”All Alone” façon uppercut puis, on revient à quelque chose de plus posé ”Scars” quoique, l’accélérateur de guitares et de batterie se remet rapidement en route, le tout offrant ici une chouette alternance de tempos.

”On Our Knees” nous embarque alors vers le côté folk-rock et pop-rock de la force de Last Train mais à nouveau, les riffs rageurs et tranchants viennent alors nous percuter pour nous rappeler une nouvelle fois que Last Train fait du rock…et du vrai, celui qui fait mal à l’estomac ! D’ailleurs le son des guitares qui rappellent comme je l’ai dit des époques passées comme la scène parallèle rock’n’roll qui a sévit dans les années 80 et 90, donne ici un cachet plus qu’attrayant. N’oublions pas la section ryhtmique (la basse sur ”I Only Bet on Myself”) et le travail vocal, ce dernier apportant aussi force et puissance à un rock jouissif et engageant qui montre un groupe maître de son sujet…celui d’offrir à ses fans et aux connaisseurs ce que l’on appelle du vrai rock !

A l’écoute d’une part ”The Idea Of Someone” très belle ballade mélancolique et sensible me rappelant le grand Pineapple Thief (groupe du grand Bruce Soord) aussi bien au niveau de la musique que du chant, du tout beau travail :

D’autre part le single ”Disappointed” plus sombre qui offre d’emblée un son gras de guitare plutôt proche d’un stoner-rock, un morceau efficace bien choisi pour lancer la sauce :

Pour le reste on continue un chouette voyage entre moments plus posés et donc proche d’un folk-rock aérien toujours aux accents d’un Pineapple Thief sur ”Tired Since 1994” et ”Right Where We Belong” avec bien sûr et toujours ce vrai rock’n’roll toujours porté par un excellent travail des guitares, ces dernières montrant d’ailleurs un très large panel de sonorités pour le plus grand plaisir des connaisseurs et amateurs. Au final le groupe Last Train nous offre un excellent album, un très bon album…qui montre une maturité certaine comme un bon vin (ils sont français) ayant évolué dans un fût de chêne et pris tous les arômes voulus pour offrir à l’amateur un grand cru !

Quelques notes sensibles de piano en fin d’album viendront d’ailleurs me confirmer tout le bien fondé que je porte à ce ”The Big Picture”, un recueil qui rassemble beaucoup d’émotions diverses et si je puis me permettre, je reprendrai quelques mots du document de presentation de l’opus : ”une exploration en profondeur, une confession, une introspection qui engendre la mélancolie…la fureur…le frisson, une lumière si particulière…furtive mais puissante…majestueuse et contrastée”

Le groupe :
Jean-Noël Scherrer
Julien Peultier
Timothée Gérard
Antoine Baschung

L’album :
”All Alone”
”Scars”
”On Our Knees”
”I Only Bet On Myself”
”The Idea Of Someone”
”Disappointed”
”Tired Since 1994”
”Right Where We Belong”
”A Step Further Down”
”The Big Picture”

Pays: FR
Autoproduction/Deaf Rock/Caroline
Sortie : 2019/09/13

https://www.facebook.com/lasttrainofficial/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!