CD/DVDChroniques

LOCO CELLO – Tangorom

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Nous repartons ici vers les musiques traditionnelles, le jazz et le classique avec cet album du trio Loco Cello au sein duquel, on trouve le violoncelliste François Salque, le guitariste Samuel Strouk et le contrebassiste Jérémie Arranger qui pour cet opus ont invité Béril Lagrène et Adrien Moignard. Tel un voyage entre l’Argentine et l’Europe de l’Est, la formation brouille les cartes aussi bien géographiques que musicales proposant ainsi, leur propre vision transversale d’ici et d’ailleurs avec un démarrage tout en douceur où, la guitare acoustique et le violoncelle dépose une douce mélodie parfois mélancolique pour cette belle interprétation d’Astor Piazolla qui coule tel le velours.

En fait le trio reprend ici de grands classiques de l’artiste déjà cité mais aussi du grand Django Reinhardt (70ème anniversaire de sa disparition), en y insufflant leur propre sensibilité avec plus loin, un morceau plus enjoué tirant vers le jazz manouche mais aussi vers effectivement un univers sonore multiple-couleurs allant vers le classique en passant des Balkans à l’Amérique du Sud !

Comme pour les réalisations de Homerecords.be ou Muziekpublique ainsi que les beaux concerts du Festival d’Art de Huy, on retrouve ici le beau des instruments à travers un jeu subtil des protagonistes. Un constat des plus réaliste à l’écoute des interprétations suivants où, l’on voyage de la musique de chambre vers les musiques traditionnelles des contrées de l’Est comme celles du Sud où, les passages solistes mettent encore plus en valeur chaque instrument et chaque musicien ! Côté ambiance on passe de la mélancolie à des passages plus enjoués où, les accords et arpèges apportent alors plus de couleurs et de lumière, pour un ensemble des plus agréables à écouter pour tous les puristes qui se respectent. Sur ce je vous propose un second extrait qui nous permet d’apprécier aussi le côté visuel du trio qui à travers ces prises de vues, prouve sa grande implication et tout son sérieux mis dans l’interprétation personnelle, qu’il donne aux compositions :

Jusqu’au bout l’on appréciera l’excellent travail de chacun des protagonistes qui à travers un jeu précis et très certainement rempli d’émotion, offrent à l’auditeur averti et le connaisseur un très beau recueil qui, fait honneur aux grands artistes et courants musicaux cités dans cette chronique. Je pense que Django Reinhardt serait de là-haut très fier du résultat musical de Loco Cello !

NB : album enregistré à l’abbaye de Noirlac (bijou de l’architecture cistercienne datant du XIIe siècle)

Pays: FR
Well Done Simone ! Records
Sortie: 2023/02/03

https://www.facebook.com/LocoCelloMusic

Laisser un commentaire

Music In Belgium