LOUISE O’SMAN – Joyeuse Ville

24 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Nouvelle collaboration entre une jeune artiste et le label liégeois Home Records dont je vous ai déjà souvent parlé (les musiques du Monde et plus récemment l’album de l’artiste Ilia) avec cette fois, le premier album de l’artiste française Louise O’Sman auteure/compositrice/interprète faisant manifestement partie de cette nouvelle école de la vraie chanson française…celle qui fait la liaison avec les grands noms d’hier que sont Brel, Brassens ou encore Barbara ! En compagnie de son fidèle accordéon, la jeune artiste nous offre un recueil construit tout en douceur et en finesse avec à ses côtés, quelques clappant musiciens parmi lesquelles on retrouve à nouveau le guitariste/arrangeur Nicolas Dechêne un habitué des beaux albums et de la maison de production liégeoise.

Sur ce venons-en clairement au contenu de ce premier album qui dès le départ, nous dépose dans une ambiance feutrée où l’orchestration est minutieusement calculée ni trop forte ni trop faible mais qui laisse au-devant, la voix et donc le chant de l’artiste qui distille des textes où manifestement chaque mot est choisi avec goût et précision. Nous sommes bel et bien en présence d’une noble personne (d’une belle personne) qui, permet la continuité et donc comme je l’ai dit plus haut, un lien ou plutôt un pont temporel avec les grands artistes des années 60 et 70, ceux-là même qui ont posé les jalons d’une belle et noble chanson française…celle qui associe une belle orchestration à des textes parfois bruts mais surtout sincères. Avec ici ce petit accent d’accordéon qui offre de son côté une douce mélodie qui, pourrait nous rappeler aussi des musiques de film d’hier. Cet accordéon qui s’accompagne d’accords et de sons légers venus d’une guitare, d’une trompette ou d’un bugle sans oublier la contrebasse et les percussions construisant une section rythmique elle-aussi feutrée et légère.

Mais j’en oublie l’essentiel c’est-à-dire le chant et la voix de notre hôte, tous deux offrant à l’amateur de belle chanson française des chansons mélodiques et douces rappelant effectivement la grande Barbara ou la grande Juliette Gréco sans oublier, la présence d’un petit grain de France Gall (à ses débuts). Parfois l’orchestration prend plus d’ampleur, idem pour le chant qui tous deux nous embarquent alors vers un travail qui touche de près la musique traditionnelle ou encore le petit monde du jazz. Comme ces atmosphères néo-classiques qui tirent vers les musiques des Balkans ou encore, cette trompette qui s’accorde à l’accordéon sur “Que le printemps revienne” nous rapprochant de tout près du Grand Jacques (pas besoin je pense de précision) !

Louise O’Sman a réussi d’un seul coup (un coup de maître) à offrir à tous ceux qui attendent le retour de cette vraie chanson française, un recueil de chansons ( à textes) respirant une grande finesse de travail mais aussi, une atmosphère générale sincère faite de choses qui paraissent si simple à construire…un peu comme si de petites brindilles arrivaient à refaire un tronc voir un arbre dans son entièreté avec même ses feuilles et sa sève, mais l’exercice est bien plus ardu et il faut pour cela tirer un grand coup de chapeau à cette demoiselle qui incarne l’archétype de l’artiste avec un grand A ! Voilà un album chaudement recommandé pour tous ceux qui ont écouté et apprécié tous ces grands artistes cités dans ma modeste chronique. Restons humble devant Louise…bravo à vous Mademoiselle !

L’équipe :
Louise O’Sman (chant, accordéon, paroles, musique et direction artistique)
Pierre Slinckx (réalisation artistique générale et arrangements)
Gwenaël Mario Grisi (arrangements)
Pierre Heneaux (alto)
Nicolas Dechêne (guitare)
Antoine Dawans (trompette, bugle)
Cyrille de Haes (contrebasse)
Max Charue (percussions)
Erno le Mentholé (prise de son et crédits photos)
Lucas Lovinfosse (prise de son)
Michel Van Achter (mixage et mastering)
Elisa Pirondeau (design)

L’album :
“Joyeuse Ville”
“Pour un peu”
“A l’ombre des mémoires”
“Les Marais Salants”
“Que le printemps revienne”
“L’Encre”
“Si ce n’est toi”
“Frêne”
“L’Espérance”
“Marin, Docker”
“Le Satin”
“Compagnon”

https://homerecords.be/wp/

Pays Fr
Home Records/Fédération Wallonie-Bruxelles/SCPP
Sortie: 2019/09/06

https://www.facebook.com/louiseosmanmusic/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!