LYLAC – I’m The Stranger

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Je vous avais déjà parlé de ce bourlingueur musical belge s’étant perdu volontairement lors de son précédent album (chroniqué sur notre site par les soins de votre serviteur), dans les terres arides et chaudes du Sud des USA nous offrant comme un road-movie plutôt réussi, un artiste chaleureux et habité que j’avais eu l’occasion de voir et d’écouter lors d’un concert intimiste à l’Archéoforum de Liège. Il était donc logique que je reprenne le flambeau pour vous parler aujourd’hui de son nouvel opus, manifestement une continuité dans la quête d’un monde meilleur ou en tout cas, la recherche de solution pour une humanité et une planète plus sereine et plus propre. Grand défi que voilà que relève courageusement l’artiste à travers son art musical, l’étranger (“I’m the stranger”) nous observe afin de peindre un tableau le plus réaliste possible et surtout sonore, à travers son folk-rock teinté d’atmosphères légères et aériennes car à nouveau, Lylac a su construire une musique empreinte de sensibilité où, son timbre de voix et certains clins d’œil font encore référence avec les grands espaces US. Un folk-indie bourré d’émotion où des touches de néo-classique, offrent à l’auditeur un résultat proche du grand Nick Cave (référence au dernier album de l’artiste australien) ! A l’écoute ci-dessous ce qui pourrait servir de single à ce très bel album :

Et le clip officiel qui sort ce 21 août et réalisé par Karim Ouelhaj :

Ambiance folk et sifflement introduisent la voix si particulière (ce grain anglo-saxon) de l’artiste puis, arrivent les instruments classiques apportant encore plus de charme à cette première chanson, montrant qu’il est possible de concevoir une poésie moderne à travers ce folk/néo-classique élaboré à fleur de peau ! Notons plus loin aussi un côté mélancolique avec une ballade posée où, guitare et violon déposent une douce mélodie portant avec fragilité un chant toujours empreint de sensibilité avec en sus, cette capacité d’introduire une rythmique plus moderne permettant d’associer l’ancien et le contemporain dans “My quest”. En fait une chouette alchimie entre folk-rock, néo-classique et sonorités plus modernes et électro qui, porte des textes nous encourageant à réfléchir à nos actes, à être mieux en symbiose avec la nature qui nous entoure ! En tout cas les très belles ballades (“Sisters Of Mercy”…) qui égrènent cet opus, subliment le travail mais surtout le souhait de l’artiste à travers un résultat des plus aboutis, une finalité qui de bout en bout démontre la grande maturité artistique atteinte par Lylac ici aidé par divers comparses ayant eux-aussi accomplis un remarquable travail…je les citerai plus loin bien sûr.

Au final l’artiste belge offre ici un fabuleux recueil où d’une part il a su entrecroiser divers univers musicaux et d’autre part, faire transpirer à travers sa musique une dose incroyable de sensibilité et d’émotion, pour l’obtention d’un magnifique album…donc incontournable pour tous les amoureux de folk-rock sensible ou de ballades émotionnelles…incontournable pour tout un chacun car il serait inconcevable de ne pas découvrir un tel artiste !

L’équipe en place :
Lylac (voix, guitare, composition et écriture)
Merryl Havard (violoncelle)
Amaury Massion (voix)
Benoît Leseure (violon)
Pierre Vervloesem (mixage)
Olivier Biron, Axel Coenen, Valérie Dumont (promotion)

L’album:
“Rebel Heart”
“My Quest”
“Dreamers”
“Sisters Of Mercy”
“Stranger”
“My Bird (Remix)”
“We Need To Change”
“As we run for the day”
“I Want You Tonight”

Pays: BE
Home Records
Sortie: 2020/08/21

https://www.facebook.com/welcometolylac

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!