MAARUD (Amund) & LUCKY LIPS – Perfect stranger

4 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Déjà en circulation en Norvège depuis septembre 2018, l’album ʺPerfect Strangerʺ débarque maintenant sur nos terres et nous permet de faire connaissance avec Amund Maarud, un musicien norvégien à la palette vaste. Ceux qui ont déjà écouté des groupes comme Amgala Temple ou Morudes ont déjà pu le croiser.

Ce garçon n’a pas sept ans quand il monte son premier groupe avec son frère Hendrik. On est alors en 1987 et c’est finalement une dizaine d’années plus tard que la carrière professionnelle d’Amund Maarud commence. L’homme se constitue un solide CV dans le registre blues, rock et psychédélique, avec son propre groupe Amund Maarud Band et des participations à des projets divers, dont The Grand, un groupe fondé en 2006 et auteur jusqu’à présent d’un premier album sorti en 2007.

Jamais à sec de nouvelles idées, Amund Maarud propose ici un premier album avec le groupe Lucky Lips, formation bluegrass qui s’est fait remarquer en Europe il y a un an ou deux. Ici, Amund Maarud se détourne du blues et du rock pour entrer dans des territoires plus folk. Cet album ʺPerfect strangerʺ n’a rien à voir avec le fameux album de reformation de Deep Purple en 1984 mais s’infiltre dans le pays des chansons douces et du banjo, avec des compositions toutes signées d’Amund Maarud, parfois en collaboration avec Kim E. Bergseth ou Jace Everett, fameux producteur de la région de Nashville.

On va donc revêtir les salopettes en toile bleue et les Stetson en paille pour se plonger au cœur des territoires folk, blues et bluegrass, parfois agrémentés de pointes rock (ʺMy guitarʺ, ʺTranslate my instructionsʺ), qui ne sont pas sans rappeler Neil Young. Le reste des chansons véhicule un esprit d’apaisement et de bonne humeur qui donne du mal à imaginer qu’Amund Maarud est un Norvégien. On le verrait plutôt batifoler à son aise dans les prairies du Kentucky, banjo à la main et bouteille de Jack frelaté planqué au fond de la poche. Dans le genre, des titres comme ʺChange of heartʺ, ʺDon’t tell me how to spend my timeʺ, ʺPerfect strangerʺ ou ʺIndian butterflyʺ sont de petits bijoux.

Pays: NO
Snaxville Recordings
Sortie: 2019/02/08

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!