MARS RED SKY – Dawn Of The Dusk

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

C’est un peu interpellant de voir la bio d’un groupe qui utilise les mots “Heavy” et “Doom” pour décrire sa musique tout en mettant un point d’honneur à éviter toute référence au Metal. C’est pourtant le cas du trio français Mars Red Sky qui se dit ‘Biberonné au noise de Sonic Youth et au Shoegaze de My Bloody Valentine et se déclare destiné aux fans de groupes Heavy Psychédélique tels que King Buffalo et Elder, aux amateurs du Post-Rock de Russian Circle et même aux admirateurs de David Bowie et qui, malgré l’usage de riffs plus pachydermiques les uns que les autres se refuse à jeter un petit os de reconnaissance à Black Sabbath ou à l’un de ses pesants rejetons velus.

Bah. Ce n’est pas grave ! Il est comme cela le monde aujourd’hui. Et si maintenant à Bordeaux, on réécrit l’histoire et on préfère dire que le Heavy et le Doom, c’est du tofu bénit pour les fans de Bowie, y’a pas vraiment de quoi tabasser un wokiste. Il suffit de se rappeler que si  l’on ne comprend plus rien, c’est parce qu’on est un Boomer ou un ringard de la génération X.

Je m’énerve pour rien. Désolé. Mais comprenez-moi ! Avant de lire la bio, j’avais adoré “Dawn Of The Dusk“, le nouvel album de Mars Red Sky, parce qu’en fan inconditionnel du gang d‘Iommi et Osbourne, j’avais eu l’impression d’y entendre (entre autres choses) quelques réminiscences du Sabbath des seventies, voir même de Cathedral et de quelques autres héros de ma génération de ringards et j’étais prêt à élever la plaque au rang de “Chef d’œuvre plombé préféré de la fin de l’année 2023”. Bien sûr, je n’aurais pas été jusqu’à affirmer que Mars Red Sky était un groupe Doom Metal traditionnel. J’aurais mis en avant la superbe voix atypique de Julien Pras, les ambiances psychédéliques enfumées, les sonorités expérimentales étonnantes, les constructions changeantes semi progressives, les rythmiques pesantes et complexes. C’est dingue comme on peut se tromper quand on est vieux.

Notes pour moi : Ne plus lire les bios, faire un contrôle de la prostate.

L’album :

  1. A Choir Of Ghost” (3’22)
  2. Break Even” (6’09)
  3. Carnival Man” (7’41)
  4. Heavenly Bodies” (3’22)
  5. Maps Of Inferno” (7’17)
  6. Slow Attack” (4’50)
  7. The Final Round” (6’21)
  8. Trap Door” (00’46)

Le groupe

  • Julien Pras – Chant, guitares, harmonica, piano bastringue
  • Jimmy Kinast – Basse, drones, effets, chant (sur 7)
  • Mathieu Gazeau – Batterie, percussions, Rhodes

Facebook

Pays: FR

Mrs Red Sound/Vicious Circle

Sortie: 2023/12/08

 

Laisser un commentaire

Music In Belgium