MARTYRDÖD – Hexhammaren

16 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Le métal suédois ne se résume pas simplement à quelques combos donnant dans le death mélodique maniéré du côté de Göteborg. Dans les bas-fonds de Stockholm règne depuis 18 ans un groupe nerveux et vilain qui porte le nom de Martyrdöd. Son fondateur Mikael Kjellman (guitare et chant) lui a rapidement donné un aspect bicéphale avec un croisement entre un punk hardcore particulièrement virulent (du crust punk, en fait) et un death metal sans concessions. Autant dire que ça secoue royalement les tympans et le système nerveux cérébro-spinal quand Martyrdöd vient faire ses razzias entre nos deux oreilles.

Le groupe a donc pour piliers Mikael Kjellman et le batteur Jens Bäckelin et connaît des fluctuations de personnel toujours susceptibles de survenir puisque le guitariste historique Pontus Redig est lui aussi parti l’année dernière. Son remplaçant Tim Rosenqvist est arrivé en 2017 en tant que bassiste, puis a laissé son instrument à Daniel Ekeroth, arrivé en 2018.

Côté discographie, Martyrdöd est passé des albums écoulés sous le manteau (ʺMartyrdödʺ, 2003 ; ʺIn extremisʺ, 2005 ; ʺSektʺ, 2009) à des productions plus visibles, notamment grâce à un contrat avec le label américain Southern Lord Records. Il ressort de cette collaboration les albums ʺParanoiaʺ (2012), ʺElddopʺ (2014) et ʺListʺ (2016), qui offrent aussi à Martyrdöd l’occasion de se montrer au public dans des tournées (avec Black Breath, Rotten Sound ou Converge) ainsi que des apparitions remarquées dans des festivals (Maryland Deathfest aux USA, Temples Fest au Royaume-Uni, Obscene Extreme en Tchéquie…).

Finalement, un nouveau contrat de trois albums avec Century Media termine de faire monter Martyrdöd en puissance, avec une nouvelle visibilité offerte par cette maison de disques renommée. Il semble aussi que ce nouveau pacte ait redonné à Mikael Kjellman et ses sbires l’envie de tout casser, d’après ce qu’on peut entendre sur ce nouveau ʺHexhammarenʺ. Enregistré au studio Fredman (comme quasiment tous les albums de Martyrdöd), le disque envoie en pleine face un massif mélange de crust punk et hardcore, avec une bonne louche de death metal et quelques sonorités plus mélodiques propres au métal suédois. Le sol tremble dès le premier titre ʺHexhammarenʺ, qui ouvre les portes à une ruée de morceaux brutaux et ultra-rapides, dont ʺWar on peaceʺ, ʺBait and switchʺ et surtout ʺCashless societyʺ, ʺIn the dead of nightʺ et ʺPharmaceptionʺ qui amènent un peu plus de subtilité dans les compos tout en maintenant une pression d’une salvatrice lourdeur.

Donc, si Sabaton et In Flames commencent tout doucement à vous lasser, tournez-vous vers Martyrdöd qui vous redonnera un bon coup de fouet. Comme le contrat avec Century Media prevoit encore deux autres albums, on devrait pouvoir s’amuser un peu pour les années à venir.

Le groupe :

Mikael Kjellman (guitare et chant)
Tim Rosenqvist (guitar)
Daniel Ekeroth (basse)
Jens Bäckelin (batterie)

L’album :

1. Hexhammaren (04:16)
2. Rännilar (02:44)
3. Helveteslarm (03:10)
4. War on Peace (02:55)
5. Bait and Switch (04:03)
6. Nästa Syrien (03:35)
7. Cashless Society (03:40)
8. In the Dead of Night (02:37)
9. Den Sista Striden (02:38)
10. Pharmacepticon (04:03)
11. Judgement Day (03:11)
12. Sthlm Syndrom (03:45)

https://martyrdoedsl.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/martyrdod/

Pays: SE
Century Media
Sortie: 2019/05/10

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!