MONA – Hors du monde

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

L’artiste Mona auteure/interprète/compositrice nous offre aujourd’hui outre son deuxième album, un magnifique recueil de chansons racontant des histoires de femmes aux destins contrariés à travers des portraits universels autant dire que, les textes (premier jalon du processus de création) sont aussi importants que la musique mais aussi la voix de la chanteuse formant un tout homogène et délicieux à découvrir ! Ici pour accompagner voir enrober son timbre de voix particulier et cristallin, Mona évolue dans un univers largement hors des sentiers battus avec d’une part le piano classique et d’autre part, un quatuor à cordes offrant ainsi un recueil plutôt néo-classique. Mais bon assez parlé, plongeons nous donc au sein de ce bel album avec la découverte de la première composition, une belle ballade posée et douce voir mélancolique qui, aurait pu servir pour un grand film :

D’entrée de jeu le piano et les instruments à cordes font des merveilles, accompagnant avec précision la voix de la belle, la portant avec souplesse et délicatesse offrant ainsi une chanson envoûtante ! Premier clip à découvrir sorti déjà depuis un an maintenant avec cette version Live où, l’on découvre l’ensemble des protagonistes dont le pianiste Frédéric Allérat (qui signe presque tous les arrangements) comme une partie du quatuor à cordes, pour une nouvelle ballade néo-classique :

Sur ce passons à un second clip officiel nous apportant aussi des mélodies voir des ritournelles qui nous ramènent vers la danse ou encore peut-être les musiques traditionnelles puisque, les cordes se portent vers les avant-postes :

Notons que l’ambiance des musiques de film des années passées reste omniprésente sans oublier le remarquable travail vocal qui, montre une certaine force de caractère de l’artiste lyonnaise et surtout, une parfaite maîtrise de sa voix ! Mais comme je l’ai dit en début de chronique, je vous suggère de prendre le temps d’écouter avec attention chaque texte et donc chaque mot, ces derniers étant tous choisis avec soin et précision, pour contextualiser le sujet de chaque chanson. Passons à la découverte de la plage titulaire qui confirme tout le bien fondé que je mets depuis le début dans cet album avec encore une fois, une ballade construite sur des moments posés et des passages plus dansants lorsque les accords et arpèges des instruments sautillent quelque peu, une chanson qui reste aussi malgré tout mélancolique puisque les paroles (le souhait de notre artiste) souhaitent être hors du monde et hors du temps…peut-être pour échapper à notre monde actuel ?

Ou encore flâner pour peut-être s’élever mais l’on voyage ici entre mère nature et des souvenirs du passé douloureux difficile à dire car, les textes de la belle sont aussi poésie et donc, il faudra les décortiquer pour en comprendre le sens profond quoique chacun pourrait construire sa propre interprétation…à méditer :

Une magnifique voix, un univers musical personnel, une orchestration ciselée et des textes à la fois poétiques et mélancoliques font de cet album un véritable joyau !

Les artistes:

Mona (Chant et écriture)
Frédéric Allérat (Piano et arrangements)
Jean-Pierre Caporossi (Piano)

Le quatuor de Fourvière
Karen Passabet-Labiste (Premier violon)
Elodie Baudon (Deuxième violon)
Jessica Fay (Violon Alto)
Cristina Toma (violoncelle)
+
Julien Sabbague (Harpe)
Didier Vallot (clarinette Basse)

L’album:
“A la lueur des rêves”
“Ma Baltique”
“Un Boltanski”
“Le soleil est tombé”
“Hors du monde”
“L’amour est un si long chemin”
“Et si”
“L’alarme”
“Je flâne”
“Se tailler ailleurs”

Pays: FR
A Voix Haute/Inouïe Distribution
Sortie: 2021/06/21

https://www.facebook.com/chezmona2

Laisser un commentaire

Music In Belgium