NATIONAL WRECKING COMPANY – National Wrecking Co.

17 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Curieuse stratégie promotionnelle que celle de National Wrecking Company qui nous envoie un CD à chroniquer, plus d’un an après sa sortie officielle, sans aucune information biographique ou autre, si ce n’est un sticker portant la mention : “En bonus, un titre du prochain album sur lequel joue Bernie Tormé“. Avouez que c’est un peu léger pour nous présenter un groupe dont nous ignorons tout, mais qui ne doit pas être n’importe qui, puisque Maître Tormé y a mis son grin de décibel.  Et bien que nous soyons heureux d’avoir  l’opportunité d’écouter quelques lignes de guitares inédites de l’ex-guitariste du Ian Gillan Band (NDR : qui, on s’en souvient avec émotion, est décédé d’une pneumonie en mars de cette année), nous aurions aimé en savoir un peu plus sur le groupe lui-même ; surtout que la toile non plus n’est pas vraiment bavarde à son sujet. National Wrecking Co. n’a pas de site internet officiel et sa page Facebook ne semble pas avoir été dépoussiérée depuis mai 2018. En la parcourant, on peut tout de même y apprendre que les deux protagonistes principaux de l’affaire sont le vocaliste Jimmy Kunes (NDR : qui officie également au sein du légendaire groupe Classic Hard Rock américain Cactus depuis 2006) et le bassiste Randy Pratt (NDR : qui est l’un des membres fondateurs du gang Classic Rock américain The Lizards). Ces informations, à notre humble avis, auraient également mérité une petite place sur le sticker mentionné plus haut.

Pas vraiment facile non plus de suivre la démarche musicale de National Wrecking Company, puisque le gang de vétérans américains propose onze titres d’un Classic Hard Rock sombre et burné, teinté de Heavy Rock, de blues, de psychédélisme, de funk et de groove, mais dont les constructions sont probablement un peu trop lunatiques pour celui qui désire simplement taper du pied en hochant de la tête. Inutile, donc, de tester la plaque si vous recherchez un plaisir simple et entrainant (NDR : pour cela, il vous faudra retourner potasser votre intégrale d’AC/DC).

Pas toujours immédiat, “National Wrecking Co.” se révèle passionnant, pour peu que l’on prenne le temps de l’écouter en boucle. Les amateurs de voix puissantes et écorchées apprécieront particulièrement la prestation de Jimmy Kunes.

L’album (58’49)

  1. “Supersonic” (4’46)
  2. “King Of All I See” (5’11)
  3. “Beast” (5’32)
  4. “Molotov” (6’10)
  5. “Holy Creatures” (3’58)
  6. “Blood Moon Rising” (8’31)
  7. “Return To Jesus” (3’27)
  8. “Praise Yourself” (5’20)
  9. “Whirlpool World” (4’48)
  10. “End Of Days” (3’40)
  11. “Overture/Mechanized Confusion” (7’18)

Le groupe :

  • Jimmy Kunes : Chant
  • Randy Pratt : Basse
  • Jesse Berlin : Guitares
  • Neil Cicione : Batterie

Les invités :

  • T.C. Tolliver : Batterie
  • Scott “The Doctor” Treibitz : Claviers
  • Phil Bader : Guitares
  • Paul Latimer : Guitare
  • David Bader : Guitare
  • Bernie Tormé : Guitare

La toile : Facebook.

Pays: US
Autoproduction
Sortie: 2018/08/15

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!