NEMO – Présages (version 2018)

32 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Voilà donc une réédition qui devrait faire grand bruit au sein de l’univers du progressif de l’Hexagone car ”Présages” paru officiellement en 2003 avait manifestement marqué les esprits et donc, l’album était devenu en toute logique un opus marquant pour tous bons progueux qui se respectent de France et de Navarre. D’autant plus que ce relooking avec ”un son actuel une meilleure maîtrise musicale” tombe à point nommé, puisque son principal concepteur Jean-Pierre Louveton vient justement de nous faire parvenir du même coup son troisième volet de ses Rétrospections, d’une pierre deux coups donc pour le plus grand bonheur du progressif français. Sachez que pour cette version nouvelle et outre les 7 compositions originelles comme ”La dernière vague” ou ”La mort du scorpion”, on compte ici en plus un titre épique 13 minutes ”Le pire est avenir”.

Autant dire que cet album est attendu je pense avec impatience par tous les amateurs du genre et je sais déjà, qu’ils ne seront point déçus car le contenu est d’emblée efficace et porteur d’un grand rock-progressif avec pour commencer un premier épique de plus de 14 minutes où, s’entrecroisent rock et métal-progressif sans oublier un vent de rock-symphonique qui booste l’ensemble. Il est clair que cela démarre fort avec un rock qui louvoie entre plusieurs styles avec même, des passages plus acoustiques et bien évidemment un chant en français, qui porte des mots bien choisis et donc de beaux textes.

A la fois vintage et poussif la suite se décline au sein d’un morceau au format plus classique (moins de cinq minutes) avec des poussées à profusion d’orgues, une guitare décidée et un chant plus appuyée aidé par des chœurs. N’oublions pas une jolie basse ronronnante qui complète le tableau d’une composition pêchue couvrant l’espace sonore. On alterne avec un nouvel épique (presque 11 minutes), qui montre à nouveau une longue composition complexe et variée qui permet de développer tout le potentiel créatif et musical du groupe. S’ensuit une plage décomposée en trois parties qui revient au côté acoustique de la chose et ce, avec grand plaisir car la formation française est capable de frapper juste aussi bien sur l’électrique que sur l’acoustique avec ici encore, de nombreux passages néo-classiques où l’on entend un beau piano.

Il en ira de même pour la suite avec d’une part un dernier épique (18 minutes à 10 secondes près) présent sur la version de base et d’autre part, ce fameux inédit qui lui-aussi est un épique avec finalement, une belle continuité par rapport au travail établi depuis le départ. On garde le cap de ce même rock-progressif varié et technique, une musique multiple-facettes toujours attrayante à suivre.

Le groupe Nemo sort des placards un album qui était et reste un incontournable du paysage progressif français. Avec le soin supplémentaire apporté ici sur cette nouvelle version, ”Présages” devient forcément un must absolu du genre donc, on fonce SVP !

Line-up :
Jean-Pierre Louveton (guitare et voix)
Guillaume Fontaine (claviers et voix)
Lionel B.Guichard (basse)
Jean Baptiste Itier (batterie et percussions)

Pays: FR
Quadrifonic Quad-28-18
Sortie: 2018/10/10 (original 2003)

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!