NOX IRAE – Here the dead live (EP)

19 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Certains groupes préfèrent prospérer dans l’obscurité et conserver une liberté créatrice ne s’adressant qu’à quelques happy few qui ont décidé de leur vouer un culte le plus secret possible. Les groupes Catacomb et Affliction Gate, combos hantant depuis assez longtemps la scène death metal du sud de la France et se contentant d’une discographie assez modeste, continuent ainsi d’évoluer en souterrain avec la fusion de certains de leurs membres dans cette formation Nox Irae qui propose ces temps-ci sont premier EP. On est encore dans du format modeste avec cet opus de six titres, qui a néanmoins trouvé la reconnaissance du label Transcending Obscurity, qui publie cette œuvre en lui permettant de séduire une audience plus large.

Nox Irae est donc le fruit des amours maudites de deux groupes ayant roulé leur bosse dans l’univers du death metal local de Provence. Derrière Affliction Gate, on trouve JP (batterie), Herastratos (chant) et Grief (basse), qui jouaient ensemble depuis 2006 et avaient réalisé quatre EP et un album long format. Lorsque le groupe se sépare en 2017, ces trois gaillards avaient déjà commencé Nox Irae avec Fred (guitare) et Jérôme Casseri (batterie), du groupe Catacomb, formation remontant à 1990 et qui avait dépensé son temps de vie à sortir de nombreuses démos et deux EP avant de disparaitre en 2003. Jérôme Casseri reste peu de temps dans Nox Irae, qui finit par recruter un certain Damien en remplacement de Grief à la basse, en 2019.

C’est avec ce line-up revivifié que Nox Irae lance dans la fournaise du death metal son premier EP, un ʺHere the dead liveʺ bien chargé en agressivité et en sonorités rugueuses. Les six morceaux de cet EP nous traversent les tympans avec la grâce et la finesse d’une horde viking partie pour la mise à sac de quelques innocents villages normands. Pas de quartier, pas de tendresse, Nox Irae nous jette à la face toute sa colère illustrée par un death metal assez thrashy qu’on pourrait rapprocher de compatriotes comme Agressor, Massacra ou les mythiques Loudblast. Les sonorités sont classiques, en ce sens qu’elles vont trouver leurs sources dans le death des années 80. On sent la patte expérimentée des gens de Nox Irae qui envoient du lourd et du tranchant avec des missiles sanglants du genre ʺPhantom paradise traumaʺ, ʺKnife under throatʺ (qui parle de lui-même), ʺPrimordial lieʺ ou ʺSupposed deadʺ.

Les connaisseurs du death metal old school qui ne sont pas encore complètement sourds pourront apprécier les tenants et les aboutissants de ce petit album troussé avec savoir et respect de la tradition, en attendant, on l’espère, un disque de plus grande ampleur.

Le groupe :

Herostratos (chant)
Damien (basse)
Fred (guitare)
Jérôme (batterie)

L’album :

ʺPhantom Parasite Traumaʺ (04:00)
ʺAll Is Overʺ (03:42)
ʺKnife Under Throatʺ (05:51)
ʺCold Windʺ (04:33)
ʺPrimordial Lieʺ (03:31)
ʺSupposed Deadʺ (04:57)

https://noxiraedeath.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/noxiraefrance/

Pays: FR
Transcending Obscurity
Sortie: 2019/11/15

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!