PHANTOM ELITE – Titanium

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Le monde du métal symphonique s’enrichit d’un nouveau venu avec ce groupe Phantom Elite, consortium italo-néerlandais basé sur la collaboration entre la chanteuse Marina La Torraca (Exit Eden, vocaliste pour les concerts d’Avantasia) et le guitariste et producteur Sander Gommans (After Forever). Phantom Elite n’en est pas ici à son coup d’essai puisqu’il a déjà réalisé l’album ʺWastelandʺ en 2018, mais son nouveau disque ʺTitaniumʺ marque un départ véritablement international pour le groupe puisqu’il vient de rejoindre l’écurie Frontiers Music.

Côté personnel, Phantom Elite est avant tout la chose de Marina La Torraca et Sander Gommans puisque c’est un line-up entièrement renouvelé qui officie sur ce deuxième opus. Sur ʺWastelandʺ, on avait Ted Wouters (guitare), Goof Veelen (guitare), Siebe Sol Sijpkens (basse) et Eelco van der Meer (batterie). Sur ʺTitaniumʺ, on a Max van Esch (guitare, basse), Koen Stam (claviers) et Joeri Warmerdam (batterie). Inutile de chercher un survivant entre les deux formations, tout a été refait à neuf. Bien sûr, c’est Marina La Torraca qui tient toujours le chant et Sander Gommans qui compose et produit dans l’ombre.

Le métal proposé sur ce deuxième album est plutôt un alliage puisqu’on a ici un savoureux mélange de métal mélodique et de choses symphoniques, mené à un rythme percutant et dynamique. Marina La Torraca est la princesse des lieux avec sa voix forte, belle et mélodieuse. Elle autorise néanmoins la présence de quelques invités, comme la chanteuse Amanda Somerville, épouse de Sander Gommans et chanteuse dans son autre groupe HDK, qui chante sur ʺSilver liningʺ et fait les chœurs sur ʺEyes wide openʺ. L’autre chanteur invité est Stef Rikken, qui vient donner de la voix sur ʺWorst part of meʺ.

Les compositions restent fort sympathiques sur ce disque, bien que leur classicisme rappelle bien des choses déjà faites dans le domaine du métal symphonique. On reste néanmoins pendus aux lèvres de Marina La Torraca, qui marque les chansons de sa personnalité vocale. Dans le lot, c’est la plage titulaire ʺTitaniumʺ qui décroche le pompon de l’épique et de l’audace avec une construction tourmentée et virevoltante, suivie de près par ʺDeliveranceʺ et ses solos échevelés. La production est calibrée au petit poil et c’est la technicité des musiciens qui apporte ici la plus-value, les chansons restant assez confinées dans des constructions habituelles au genre métal symphonique. Il n’en reste pas moins que tout ceci tient parfaitement la route pour qui veut passer un moment agréable, à écouter de belles voix et de belles guitares.

Le groupe :

Marina La Torraca (chant)
Max van Esch (guitare, basse)
Koen Stam (claviers)
Joeri Warmerdam (batterie)

L’album :

ʺConjure Rainsʺ
ʺThe Raceʺ
ʺDiamonds and Darkʺ
ʺWorst Part of Meʺ
ʺGlass Crownʺ
ʺTitaniumʺ
ʺBravadoʺ
ʺSilver Liningʺ
ʺHavenʺ
ʺDeliveranceʺ
ʺEyes Wide Openʺ

https://www.facebook.com/jointhePE/

Pays: NL
Frontiers Music
Sortie: 2021/01/22

Laisser un commentaire

Music In Belgium