PIRE (Alain) EXPERIENCE – Live in Cardigan

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Quand un des maîtres du rock psychédélique belge a l’occasion d’aller donner des leçons de musique spatiale sur les terres mêmes où est né le phénomène dans l’Angleterre des années 60, ce n’est pas un simple concert, c’est une messe. Alain Pire et son groupe, en effet, sont allés porter la bonne parole du néo-psyché à Cardigan, port gallois, lors de deux éditions du Festival Of Psychedelia tenues en 2018 et 2019 et le tout a donné ce nouvel album ʺLive at Cardiganʺ à ajouter à la discographie du guitariste de Huy.

Et quand on connaît les trois fantastiques albums de l’Alain Pire Experience (ʺCambridgeʺ, 2014 ; ʺSongs from the 13th floorʺ, 2017 et ʺApexʺ, 2019), on ne peut que tomber en pamoison devant cette collection de titres en provenance de ces trois disques qui sont joués sur ce live, faisant du ʺLive at Cardiganʺ un best of imparable. Comme de coutume, Alain Pire (guitare et chant) est en déplacement avec ses équipiers Marcus Weymaere (batterie) et René Stock (basse), auxquels s’ajoute le batteur Jeremy Coppens (présent sur les titres joués lors de l’édition 2019 du festival). Et comme de coutume, Alain Pire va nous envoyer dans la stratosphère électrique avec une douzaine de morceaux sélectionnés parmi les plus marquants de sa discographie.

La prise en main du public est solide, sécurisée d’entrée de jeu par un ʺI saw the light todayʺ fier et altier, cultivé de magnifiques touches mellotroniques et de guitare fuzz. La montée vers l’Himalaya psychédélique démarre avec noces et trompettes, au moment où le solo de guitare de ce premier morceau fusille tout. Qui dit montée vers l’Himalaya dit passage par le Cachemire, avec son lot de tablas et de sitar, et bien sûr d’éléphants, précisément sur un ʺOur elephants are everywhereʺ qui déroule ses mélodies florales sur plus de huit minutes. Mais on ne voyage pas que vers l’Himalaya, on se promène aussi dans le temps avec ʺTime machineʺ et ses ambiances creamiennes.

Alain Pire nous a en fait sélectionné un répertoire qui évoque effectivement le mouvement, comme le démontreront ʺDrifting southʺ ou ʺOn the Moonʺ mais également ʺTurn on, tune in, drop outʺ, célèbre formule du Professeur Thimothy Leary qui invitait au voyage intérieur par le biais de substances lysergiques. A ce tarif-là, on se retrouve bien sûr ʺOn the other sideʺ avant d’être achevé par un magnifique ʺDo you remember those daysʺ qui achève le concert dans la célébration du bon vieux temps du flower power et des hippies, au milieu des acclamations du public et des dernières sorties de la guitare énergique d’Alain Pire.

Comme pour les précédents albums d’Alain Pire, nous ne saurions trop vous conseiller ce ʺLive in Cardiganʺ qui confirme ce que l’on pensait de ce fantastique musicien, aussi à l’aise en studio que sur les planches.

Le groupe :

Alain Pire (guitare et chant)
Marcus Weymaere (batterie et chœurs)
René Stock (basse et chœurs)
Jeremy Coppens (batterie et chœurs)

L’album :

ʺI Saw the Light Todayʺ (06:18) – Album ʺApexʺ (2019)
ʺOur Elephants are Everywhereʺ (08:22) – Album ʺCambridgeʺ (2014)
ʺTime Machineʺ (03:58) – Album ʺCambridgeʺ (2014)
ʺLazin’ in the Afternoonʺ (03:27) – Album ʺSongs from the 13th floorʺ (2017)
ʺHave some Funʺ (03:05) – Album ʺApexʺ (2019)
ʺSmoking DMTʺ (03:40) – Album ʺSongs from the 13th floorʺ (2017)
ʺDrifting Southʺ (07:31) – Album ʺCambridgeʺ (2014)
ʺDrops on Fallen Leavesʺ (04:16) – Album ʺCambridgeʺ (2014)
ʺOn the Moonʺ (06:17) – Album ʺCambridgeʺ (2014)
ʺTurn On, Tune In, Drop Outʺ (06:15) – Album ʺSongs from the 13th floorʺ (2017)
ʺOn the Other Sideʺ (05:10) – Album ʺApexʺ (2019)
ʺDo you Remember those Days?ʺ (06:24)

https://alain-pire.be/
https://alainpireexperience.bandcamp.com/album/live-in-cardigan

Pays: BE
APX 004 CD
Sortie: 2020/04/04

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!