PIWI LEMAN Exposant 4 (l’album) – Verbum Polecat

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Nous partons à la découverte d’un troubadour des temps modernes, un saltimbanque d’aujourd’hui mais aussi un homme au grand cœur car l’artiste ‘Piwi’, sait partager à la fois avec son public mais aussi avec d’autres compagnons de route et ce, à chaque fois qu’il peut épauler un jeune artiste en devenir. Personnage haut-en-couleurs et naviguant largement hors des sentiers battus, c’est aussi un véritable touche-à-tout sachant aussi bien jongler avec les instruments que les styles musicaux allant du rock-français à la ballade folk ou encore vers une musique plus exotique sans oublier, qu’il est un infatigable travailleur menant souvent de front plusieurs projets mais, c’est aussi un homme entier et lucide utilisant sans tricher la langue de Molière afin de dénoncer les moult injustices de notre société actuelle. ‘Piwi Leman’ c’est tout çà et donc, il serait inconcevable de ne pas découvrir cet artiste hors du commun qui pour mieux assoir son esprit revendicateur, contredit l’adage ‘l’habit ne fait pas le moine’ car ici, le personnage et son costume sont bel et bien à l’image de la grande créativité mais aussi de la gentillesse de ce diable d’homme !

Alors pourquoi ne pas le découvrir justement à travers son nouvel album où, il continue l’aventure ‘Exposant 4’ pour nous offrir un véritable condensé de ses envies et influences qui, égrènent près de 20 ans de carrière avec comme toujours et en support d’une musique colorée, des textes francs composés de mots parfois tranchants élaborant une poésie propre à ce Robin des Bois d’aujourd’hui ! D’autant plus que ce nouveau jalon discographique montre un travail artistique abouti démontrant une grande maturité de l’artiste, grâce à une musique et des textes bien ciselés forçant le respect de tous !

Après cette brève présentation du personnage (pour ceux qui ne le connaissent pas encore) et de ce nouvel album, je vous propose un beau voyage à travers ce recueil de 10 chansons démarrant justement sur un premier clip ce qui vous permettra, de découvrir ou de redécouvrir cet artiste et le concept artistique de ce nouvel opus :

Une composition évoluant crescendo où l’on retrouve toujours ce choix judicieux des mots pour construire un texte franc mais aussi, une partie musicale qui me semble plus épanouie prouvant comme je l’ai dit plus haut que, Piwi a travaillé dur en période de confinement ! Mais voilà qu’arrive le son du ukulélé qui sera d’ailleurs ici omniprésent, instrument de prédilection pour cet album manié avec soin permettant l’ouverture sur une orchestration aboutie et donc, une chanson pleine de maturité que je vous laisse découvrir :

Un chouette travail évoluant à partir de l’acoustique pour évoluer vers un rock français façon scène parallèle, me rappelant certaines pointures comme Noir Désir ou Téléphone…ou des artistes comme Jean-Patrick Capdevielle.

Un savant mélange de tempo que l’on retrouve sur d’autres titres comme pour Heureux d’un Printemps qui, de l’acoustique évolue à nouveau vers un folk-rock bien rythmé avec ici un chouette riff de guitare mais aussi sur la fin, un retour au folk voir le médiéval à travers le son du violon. Il s’ensuit un rock-ska bien secoué ce qui prouve que l’artiste a voulu apprivoisé ici plusieurs pistes musicales d’ailleurs plus loin, il s’évade alors vers une ballade folk-rock réalisant une transition de tempo entre les diverses chansons, ce qui n’empêche de rester ensuite dans le créneau des ballades folk-rock voir pop-folk exotique où des effluves funky colorent la composition Jeanne. Un côté exotique exacerbé au bon sens du terme par l’omniprésence des arpèges de ukulélé, ce qui donne ce petit côté rafraichissant et léger à l’album mais, c’est sans oublier l’utilisation de techniques modernes pour moduler le chant prouvant la volonté d’évoluer vers un travail des plus aboutis.

Mais n’oublions pas les textes et donc comme toujours le choix des plus judicieux de chaque mot et ce, pour chacune des chansons qui compose ce bien bel album, faisant honneur à une chanson et/ou un rock français à textes où l’artiste Piwi a su combiner plusieurs courants musicaux prouvant sa maturité artistique. Cet album est à lui-seul un aboutissement, le travail d’un artiste qui ne laisse jamais indifférent et qu’il vous faudra découvrir, si ce n’est encore fait !

Je vous propose un dernier extrait avant de vous quitter, histoire de vous motiver à découvrir cet artistes hors-normes et multiple-facettes !

L’équipe:
Piwi Leman (chant, ukulélé, banjolélé, guitare acoustique, percussions…composition et écriture)
Yavan Rother (guitares électriques)
Shakti Leman (violon)
Vincent “Turtle” de Raikem (basse)
Marc Van Eyck (batterie et percussions)

L’album:
“La solitude” (Leman)
“De verre et d’air” (Leman)
“Heureux d’un printemps” (Piché)
“Quand la mer monte” (Leman)
“Couvert de poussière” (Filippi/Daran)
“Jeanne” (Brassens)
“A-ML 17.05” (Leman)
“Marche M 2018” (Leman)
“Advienne que pourra” (Leman)
“Planter un arbre” (Leman)

Pays: BE
Autoproduction
Mixage : Rudy Coclet
Enregistrement : Jet Studio Bruxelles
Sortie: 2021/03/12

https://www.facebook.com/piwileman

Laisser un commentaire

Music In Belgium