POSTE 942 – Long Replay

49 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Il n’y a pas si longtemps, nous n’avions pas hésité à utiliser l’expression “bouffer à tous les râteliers” pour décrire le style indigeste du groupe américain Athanasia. Ce dernier, vous vous en souviendrez peut-être, tentait de toucher le plus de monde possible en mélangeant des styles aussi incompatibles que le Black Metal, le Hard Rock mainstream moderne et le Thrash Metal.

Poste 942, lui aussi, semble vouloir partir dans tous les sens. Cependant, on ne peut pas vraiment l’accuser de bouffer à tous les râteliers. Car à la différence du trio américain précité, le quintette français (NDR : originaire de Tourves dans le Var) ne tente pas de créer un compromis à large spectre nauséabond afin d’attirer le plus de mouches possible sur sa déjection sonore. Poste 942 ne racole pas ! il fait ce qu’il veut, sans se préoccuper des genres et des styles. Lambda Rock. ! C’est de cette manière que le groupe parle de sa musique et, faute de mieux, nous nous en tiendrons à cela. Poste 942 ne semble se fixer qu’une seule limite : Il faut que cela soit du Rock !

Placé en ouverture de la plaque, le titre “49.3 (Reboot)” démarre sur un riff Hard Rock pêchu qui n’aurait pas juré sur l’une des plaques du Trust de la grande époque avant de se muer en un uppercut Groove/Sudiste comparable à ceux que Zakk Wylde aime distribuer lorsqu’il est de sortie avec son Black Label Society. La suite de l’album nous ballade agréablement de style en style. Du Hard Rock classique teinté d’influences nineties de “Color Of Red” au Grunge ‘Nirvanien’ de “Devil’s Complaint” et “Pigs In Paradise”, en passant par le Classic/Heavy/Blues de “Whiskey” (et ses surprenantes notes de cornemuse), le Rock Keupon décapant de “Punky Booster”, les ballades vicieuses de “Psycho Love” (Part I & II), le Hard/Punk/Glam à la suédoise de “Breathe” et même la N.W.O.B.H.M. sur l’excellent “Kill The Princess”. Quelle que soit la route qu’il emprunte, Poste 942 semble être assez doué pour le faire avec classe. Signalons pour terminer, que le groupe renoue avec la tradition oubliée du ‘titre caché’ en plaçant une  amusante variation du thème de “Ghostbuster” en fin de CD, après quelques dizaines de secondes de blanc sonore. Une sympathique surprise… comme tout l’album, d’ailleurs !

L’album (48’04)

  1. “49.3 (Reboot)” (2’47)
  2. “Color Of Red” (3’24)
  3. “Devil’s Complaint” (3’40)
  4. “Whiskey” (5’42)
  5. “Punky Booster” (1’26)
  6. “Grace” (4’03)
  7. “Pigs In Paradise” (3’47)
  8. “Lonely Day” (3’35)
  9. “Psycho Love Part. I” (3’30)
  10. Psycho Love Part. II” (2’15)
  11. “Breathe” (5’00)
  12. “Kill The Princess” (8’50)

Le groupe :

  • Seb M : Guitares
  • Seb U : Chant
  • Ludo : Basse
  • Bruno : Guitare
  • Fred : Batterie

La toile :

Pays: FR

Label: Autoproduction

Sortie: 2019/03/01

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!