PRIMAL CREATION – News feed

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

La scène belge serait-elle en train de restaurer la bonne santé du thrash metal ? C’est la question qu’on peut se poser en se faisant dévaster la tronche par les énormes poussées sonores qui jaillissent du deuxième album de Primal Creation, combo hargneux apparu entre les tours de Bruges et Gand en 2007.

Les choses commencent lentement pour ce groupe puisque le batteur Clint Dusslier est tout seul en 2007 lorsqu’il imagine Primal Creation. L’année suivante, il est rejoint à la guitare par Ruben Dhaene (qui joue aussi dans un groupe de prog metal appelé The Difference). Deux, c’est mieux qu’un mais ce n’est pas encore suffisant pour monter un groupe de thrash metal. On attend donc 2011 pour voir débarquer le second guitariste Cédric Uyttendaele, puis c’est Ewoud Herregat qui se saisit de la basse en 2013 pour transformer le groupe en quatuor. Il manque toujours un chanteur et c’est finalement en 2014 que le micro est confié à Koen Mattheeuws, un ancien de Collateral Damage qui quitte son groupe Incarnate pour rejoindre Primal Creation.

Bon, tout le monde est là, il ne manque pas un bouton de bottine et la conquête de la gloire peut commencer. Celle-ci débute avec la sortie du premier album ʺDemockracyʺ en 2017, un disque qui attire l’attention sur la Toile et ouvre quelques portes au groupe, qui parvient à assurer des concerts en première partie de Skeletonwitch et de D.R.I.. En 2019, Primal Creation remporte le concours du Wacken Metal Battle et se retrouve par conséquent sur scène au mythique festival Wacken Open Air. Cette course au succès est malheureusement stoppée par un accident qui brise la hanche du chanteur Koen Mattheeuws, et sur lequel vient se greffer l’épidémie de COVID qui renvoie tout le monde à la maison.

Mais ces funestes événements sont rapidement surmontés et Primal Creation ressort de sa retraite avec ce deuxième album ʺNews feedʺ, porteur de plein de promesses. Le disque a été enregistré au cours de l’année 2020 par Francis Snebbout au studio Oakwood Recording à Kaprijke en Flandres et a été mixé par le grand Alan Douches aux studios West West Side Music de New York. Le son est énorme et brille d’autant plus que les compositions sont largement à la hauteur, avec une dégoulinante infernale de neuf morceaux qui ne laissent rien debout après leur passage. Une petite introduction instrumentale ʺExtremely dangerousʺ sert de mise en jambe avant que ʺA post-truth orderʺ mette tout de suite les choses au point. La batterie perce la ligne de front à 400 km/h, les guitares aplatissent l’espace sous des tonnes de riffs brûlants et le chanteur alterne avec discernement un chant rugueux et des hurlements savamment contrôlés. Les gusses vont nous dérouler ce petit tableau sur tous leurs morceaux avec une logique implacable, brillant un peu plus particulièrement sur ʺAntillectual diseaseʺ, ʺWatch it burnʺ ou le final ʺThe daily nooseʺ qui envoie du lourd et du surexcité dans la bonne tradition thrash héritée d’Exodus ou Nuclear Assault.

Prenons donc notre meilleur burin pour graver sur marbre le nom de Primal Creation dans nos carnets secrets car il se pourrait bien qu’on ait à retenir ce nom à l’avenir. Car avec lui, ça risque de cogner dur dans les prochains concerts de l’ère post-covid.

Le groupe :

Clint Dusslier (batterie)
Ruben Dhaene (guitare)
Cédric Uyttendaele (guitare)
Ewoud Herregat (basse)
Koen Mattheeuws (chant)

L’album :

ʺExtremely Dangerousʺ (01:23)
ʺA Post-truth Orderʺ (05:27)
ʺPlease Disperseʺ (04:08)
ʺVial Playʺ (04:50)
ʺAntillectual Diseaseʺ (05:27)
ʺFollow the Readerʺ (04:34)
ʺWatch It Burn!ʺ (04:44)
ʺLie / Share / Subscribeʺ (04:24)
ʺThe Daily Nooseʺ (05:13)

https://primalcreation.bandcamp.com/album/news-feed
https://www.facebook.com/primalcreationband

Pays: BE
Autoproduction
Sortie: 2021/04/16

Laisser un commentaire

Music In Belgium