RED DRAGON CARTEL – Patina

2 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Voici un groupe dont la figure fondatrice, guitariste injustement sous-estimé, mérite d’être remis sur un piédestal digne de son talent. En effet, l’histoire du hard rock a retenu le nom de Jake E. Lee mais elle ne l’a à mon avis pas placé aussi haut qu’il l’aurait mérité. Retrouvons notre hardeux quinquagénaire pas encore tout à fait sorti de l’adolescence et jetons-lui en pâture le nom de Jake E. Lee. Il vous répondra immanquablement Ozzy Osbourne et il aura raison. En effet, Jake E. Lee a gagné ses galons de renommée en traversant la carrière solo d’Ozzy Osbourne durant cinq ans, entre 1983 et 1988, le temps de participer aux excellents albums «Bark at the Moon» (1983) et «The ultimate sin» (1986). Puis ce sera un coup de téléphone de la harpie Sharon Osbourne, l’épouse omniprésente et omnipotente, qui vire tout simplement Jake E. Lee après avoir déjeuné avec lui.

Ce qu’on sait moins, c’est que Jake E. Lee a fait ses débuts en 1980 dans un groupe appelé Mickey Ratt et qui n’avait pas encore abrégé son nom en Ratt. Ne participant qu’à quelques premiers 45 tours (dont «Tell the world», édité sur la mythique première compilation «Metal massacre» en 1982), Jake E. Lee quitte Ratt pour former Rough Cutt, un des nombreux groupes de glam metal qui florissait en Californie au début des Eighties. Le premier album de Rough Cutt est produit par Ronnie James Dio qui en profite pour débaucher Lee et lui proposer la place de guitariste dans son groupe homonyme. Seules quelques répétitions attestent de cette collaboration avortée, puisque Lee est finalement embarqué par Ozzy Osbourne, qui cherche un successeur à son défunt guitariste génial Randy Rhoads.

Après l’expérience Ozzy, Jake E. Lee forme Badlands en 1988, pour une aventure qui va réunir la crème des musiciens hard FM du moment : Ray Gillen (chant, ex-Black Sabbath, Blue Murder, Savatage), Eric Singer (batterie, ex-Black Sabbath, futur Kiss, futur Alice Cooper) et Greg Chaisson (basse, ex-Steeler avec Yngwie Malmsteen, futur Pat Travers). Le groupe sort deux albums en 1989 («Badlands», 57e au Billboard) et 1991 («Voodo highway», 144e aux USA, 74e en Grande-Bretagne). Le succès est encourageant mais la poisse s’en mêle à nouveau avec le départ de Ray Gillen en 1992, pour raisons de santé (le malheureux décédera du SIDA l’année suivante). Badlands splitte en 1993 et Jake E. Lee sombre dans un relatif anonymat (petite carrière solo, un album avec Enuff Z’Nuff…).

L’homme revient aux vraies affaires en 2013 avec la création de Red Dragon Cartel à Las Vegas. Son groupe réunit le vocaliste Darren Smith (ex-Harem Scarem), le bassiste Greg Chaisson, de retour dans la course et le batteur Jonas Fairley. Un premier album éponyme sort en 2014 mais ne rencontre pas le succès escompté, sans doute à cause d’un manque de cohérence musicale entre les musiciens qui sortent un album un peu trop vite. Ceci entraîne une rupture avec la plupart des musiciens et seuls Jake E. Lee, Darren Smith et Jonas Fairley (finalement parti en 2017) restent dans les rangs.

La patience finit par payer avec le deuxième album «Patina» qui remet en piste Jake E. Lee, Darren Smith, rejoints par Phil Varone (batterie, ex-Saigon Kick, ex-Skid Row) et Anthony Esposito (basse). Le quatuor se fend ici d’un très bon album, enfin cohérent stylistiquement, avec une guitare appuyée et virtuose, un rien hendrixienne, des tempos pas trop rapides mais bien frappés et un chant de vieux renard charmeur. Tous les titres sont pris dans le muscle de la bête, il n’y a pas de gras superflu et on se régale à l’écoute de «Speedbag», «Havana», «Crooked man», «A painted heart», «Punchclown», «My beautiful mess» ou «Ink & water», feutré et taquin comme les autres morceaux précédents. On retrouve ici le Jake E. Lee des grands jours, avec un style qui s’éloigne quelque peu du hard FM et trouve de sains moyens d’expression dans un hard rock caillouteux et bluesy. C’est du vrai, c’est du costaud et ça remet en selle un guitariste à classer parmi les meilleurs du genre.

Pays: US
Frontiers Music
Sortie: 2018/11/09

Découvrez la page FaceBook du groupe.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!