NOVARIA – 1 (EP)

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Novaria est un projet au confluent du Doom et du Post Metal, qui repose entièrement sur les épaules de l’artiste néerlandaise Moniek Roeloffs qui a composé toutes les musiques de ce premier EP, sobrement intitulé “1”. C’est elle aussi qui manie les instruments à cordes et s’occupe de la programmation des percussions.

L’originalité de ce projet est que chaque morceau a été confié à un(e) vocaliste qui a été chargé(e) de l’écriture des textes qu’il/elle interprète, en phase avec la compositrice.

En entendant les quatre titres proposés, on distingue l’influence d’artistes comme Ahab, Anathema, Chelsea Wolfe, Alice in Chains et Katatonia.

Le but de ce premier ballon d’essai est essentiellement de permettre au groupe d’acquérir un minimum de notoriété. Pour preuve, les quatre titres sont disponibles gratuitement sous forme d’une playlist sur YouTube.

“Into Nothingness” (avec au chant Frank Langeveld):

Ambiance très soft pendant la relativement longue intro guitares du morceau. L’entrée en scène de la guitare électrique alourdit l’ambiance par ses riffs pesants et lents. Le vocaliste utilise sa voix de manière très retenue sur les notes de guitare claire et monte en puissance pour tenir tête aux riffs électriques. Cette alternance de douceur et de brutalité est une des caractéristiques récurrentes dans ces quelques titres.

“Chrononausea” (avec au chant Tom TDW de Wit):

Ici encore, une intro qui ouvre tout en délicatesse sur quelques notes égrenées par une guitare triste sur un fond de percussions douces. Une voix calme et tranquille entame le couplet qui monte vers un refrain plus post métal. La voix reste toujours mélodieuse, qu’elle soit douce ou utilisée plus en puissance. Magnifique travail vocal de Tom de Wit.

“This Cold” (avec au chant Maarten Gunsing):

Un titre de rigueur en cette période hivernale, pour un morceau très doom, sur une très jolie mélodie triste où les riffs lents ajoutent à la mélancolie ambiante. Montée dans les tours avec un passage en voix extrême sur batterie rapide avant de retomber dans l’engourdissement du froid. Le morceau repart ensuite comme une envie de se ressaisir, de croire à l’espoir…Très jolie ambiance musicale.

“Blindsight” (avec au chant Kelly Thans):

Kelly la photographe avait bien caché son jeu puisque ce n’est que récemment que j’ai appris qu’elle avait aussi des talents de vocalistes, notamment dans ce morceau à l’ambiance doom où s’affrontent deux personnages incarnés par sa voix extrême et sa voix claire.

Malgré une production modeste, ce projet peut se targuer d’avoir réussi son premier coup d’essai. Espérons que la reconnaissance du public suivra et que le groupe aura l’occasion de se produire sur scène et de trouver un label et donc des moyens pour nous distiller un album encore plus abouti.

Bref, un projet attachant qui ne demande qu’à se faire connaître davantage !

Pays: NL
Autoproduction
Sortie: 2017/12/10

Laisser un commentaire

Music In Belgium