KILLBODY TUNING – Pictorial

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Le label suisse Hummus Records émet actuellement dans l’atmosphère les dernières œuvres en date de ses principaux poulains. On peut citer le dernier album d’Olten, celui d’Emilie Zoé et ce quatrième album de Killbody Tuning, particulièrement intéressé par la filière postcore. Comme les Suisses sont toujours précis, on sait exactement quand a été formé Killbody Tuning, à savoir le 10 décembre 2005. Désolé, on n’a pas l’heure, néanmoins… Mathieu Dugelay (batterie), Claudio Germanà (guitare), David Grange (basse) et Florent Jeanneret (guitare) vivent autour de la Chaux-de-Fonds, près de la frontière française, et défendent un postcore instrumental pas très éloigné de celui de Monkey 3 (des compatriotes) ou du regretté combo américain Isis. Leur discographie se monte désormais à quatre albums : “The French hunter” (2008), “47°0’40.00″N/6°42’20.00″E” (une bande originale de film sortie en 2012), “Hello! Welcome, so far…” (2014) et ce nouveau “Pictorial” qui va nous intéresser ici.

Killbody Tuning n’a pas dû faire beaucoup de route pour trouver un studio puisqu’il est allé poser ses amplis et son matériel au Studio Mécanique de la Chaux-de-Fonds, où l’enregistrement de son album a été supervisé par Boris Gerber, avec une mastérisation signée, excusez du peu, par le grand Magnus Lindberg. Le résultat est un album au son ample, où les guitares mènent le bal et font voyager l’esprit au détour de morceaux aux constructions capricieuses, tourmentées, d’où s’échappe un romantisme mélancolique, aidé par des tempos en général assez lents. De la clarté triste de “My mother told me not to stare into the sun” jusqu’à la construction d’un ambitieux mur sonore sur “Our milky way”, on déambule dans un album à la structure très cohérente, parfois orné de longs morceaux (“You are not pure, you cannot see God unless you are pure”, tout un programme…, “Our DNA”). D’ailleurs, en analysant la liste des morceaux, on peut y voir une certaine facétie de la part de Killbody Tuning : l’enchaînement des titres forme une phrase. Observez : “My mother told me not to stare into the sun”, “When I was 6 I did”, “I was terrified”, “You are not pure, you cannot see God unless you are pure”, “No… I saw everything”, “Our fingerprints”, “Our DNA”, “Our milky way”. Ça fait sens, il y a ici un message à tiroir de la part de ces Suisses qui ne font pas preuve d’inventivité uniquement dans la liste de leurs morceaux mais aussi dans leur musique complexe et tourmentée.

Pays: CH
Hummus Records
Sortie: 2018/11/16

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!