REVULSION – Revulsion

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Actif depuis 2005, Revulsion ne sort cependant son premier album qu’en 2021. Le groupe avait entamé un décollage en 2011 avec un premier EP mais ces efforts se sont rapidement essoufflés. Que s’est-il passé ? Il y a peut-être plusieurs raisons à cela. D’abord, Revulsion pratique un death metal bien trapu et hargneux, ce qui n’est pas le style le plus facile pour se faire des millions de fans à travers le monde. Ensuite, le groupe vient de l’Ostrobotnie du nord, région centrale de la Finlande qui baigne dans le golfe de Botnie à l’ouest et est frontalière avec la Russie à l’est. Dans le coin, il y a plus de rennes que d’humains au kilomètre carré. Pas facile de se faire entendre au milieu des campagnes isolées quand les centres économiques qui pourraient promouvoir la musique, c’est-à-dire essentiellement la capitale Helsinki, sont bien loin. Bref, les musiciens Tuomas Alatalo (basse), Atte Karppinen (batterie), Jarkko Viitasalo (guitare), Jari Toppinen (guitare) et Aleksi Huhta (chant) ont dû ronger leur frein avant de trouver l’opportunité de sortir enfin un album long format. C’est le label indien Transcending Obscurity qui est allé chercher ces gardiens de rennes au milieu de leurs forêts pour leur donner enfin l’occasion d’éclater au grand jour. Qu’il en soit remercié.

On peut en effet être content de découvrir un nouveau groupe de death metal qui pratique le genre en y mettant la quantité réglementaire de violence et d’agression qui font du bien aux oreilles. Mais cependant, et ce n’est pas un reproche, il faut aussi constater que Revulsion se tient bien planqué au milieu du peloton des bons faiseurs de death, sans toutefois briller par l’originalité ou l’éclat singulier de ses compositions.

L’album ʺRevulsionʺ propose donc un lot de chansons brutales à souhait, portées par un souffle tueur qui compense la relative linéarité des morceaux, composés de façon traditionnelle. La particularité de Revulsion est d’avoir deux guitaristes qui ne se lancent dans aucun solo au cours des morceaux. Jarkko Viitasalo et Jari Toppinen servent donc de turbines à riffs, générant des accords massifs et dévastateurs qui servent à couvrir les compos sous une couche de sons monolithiques, que seule la batterie vient casser de temps à autre avec un travail rythmique plus varié. Là-dessus, le chanteur Aleksi Huhta vient aboyer des paroles gargouillant au fond d’une gorge d’ours brun.

Si le style de Revulsion est assez classique en la matière, cela ne veut pas dire que ce groupe est ennuyeux, bien au contraire. Quelques titres musclés et puissants viennent apporter la tempête sonore, comme les brutaux ʺLast echoes of lifeʺ et ʺPyreʺ qui démarrent le disque. Les motifs d’excellence sont à aller chercher du côté de ʺWallsʺ et ʺWastelandsʺ, des titres qui se détachent du lot et apportent une plus-value à l’ensemble. Et dans la facilité, les assauts monstrueux et répétés des guitares sur ʺSilenceʺ sont un vrai plaisir coupable. Quelques titres chantés dans la langue de… (voyons, un Finlandais célèbre…) Jean Sibelius montrent les préoccupations pessimistes de Revulsion (ʺMustaa hiiltäʺ, carbone noir ; ʺLihaan sidottu kirjaʺ, livre attaché dans la chair ; ʺViimeinen rituaaliʺ, le dernier rituel). Après tout, des gens qui ont trois heures de lumière en hiver, mangent du renne à chaque repas et ont de la neige jusqu’aux genoux neuf mois par an ne sont pas forcément enclins à la joyeuse rigolade.

Donc, si Revulsion n’est pas le groupe de death le plus remarquable de la décennie, il sait quand même parfaitement défendre son bout de gras avec un son velu et des ambiances menaçantes. Les amateurs compulsifs de death metal et ceux qui vouent un culte à des groupes similaires comme Sepulchral Curse, Depravity, Atrae Bilis ou Sadistik Forest (des produits Transcending Obscurity) peuvent mettre sans complexe la main sur cette bonne galette.

Le groupe :

Tuomas Alatalo (basse)
Atte Karppinen (batterie)
Jarkko Viitasalo (guitare)
Jari Toppinen (guitare)
Aleksi Huhta (chant)

L’album :

ʺLast Echoes of Lifeʺ (03:06)
ʺPyreʺ (03:23)
ʺWallsʺ (03:13)
ʺMustaa hiiltäʺ (05:21)
ʺLihaan sidottu kirjaʺ (03:49)
ʺWastelandsʺ (02:42)
ʺUnravelʺ (03:53)
ʺSilenceʺ (03:21)
ʺPawnsʺ (02:09)
ʺViimeinen rituaaliʺ (05:59)

https://revulsiondeath.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/RevulsionFin/

Pays: FI
Transcending Obscurity
Sortie: 2021/02/05

Laisser un commentaire

Music In Belgium