Rick MILLER – Old Souls

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Nouvelle étape dans la discographie de l’artiste/compositeur/producteur Rick Miller qui depuis 2004, fait partie intégrante de la scène progressive réalisant d’ailleurs près de 12 albums dont ce dernier, produit via le label allemand bien connu Progressive Promotion Records (Oliver Wenzler) avec je suppose un nouveau jalon dans l’expérimentation musicale touchant l’électronique et a new-age ! Plongeant au sein de la musique des seventies (Genesis, Pink Floyd, Moody Blues…), cet opus est défini à la fois comme sobre, noir et mélodique touchant manifestement plusieurs styles allant du progressif en passant par le heavy-métal, sans oublier le jazz-fusion. Un album qui débute par un premier épique de plus de 8 minutes, apportant d’emblée un cachet tout progressif avec l’utilisation des claviers avec ici effectivement, une coloration toute floydienne :

Avec une musique aux frontières de l’atmosphérique et donc de l’aérien où, la basse soutient avec doigté une guitare elle-aussi aérienne et un chant posé sans oublier un excellent travail à la batterie une composition où, les synthés restent importants pour la construction des ambiances. Au sein de ce même album on trouve des morceaux au format plus classique où, musique acoustique et néo-classique déposent des effluves temporisées voir tamisées puis, c’est le retour vers un néo-progressif léger où l’on découvre à nouveau un jeu délicat et aérien au niveau de la guitare :

Une autre composition très attractive à écouter avec attention où, l’ombre du Floyd semble être encore là sinon voyons le morceau suivant s’il confirme cette belle impression des débuts et là, l’on découvre une composition multiple-facettes reprenant finalement les deux styles rencontrés en début d’album c’est-à-dire le néo-classique et le rock-atmosphérique à travers une transition sans à-coup qui ouvre de nouveau pour des instruments aériens (guitare et synthés façon clavecin) :

Plus loin on trouve même des passages assimilés aux musiques de film renforcé ici par le jeu de la flûte avec finalement dans l’ensemble, la conception d’une musique élaborée et multiples-colorations allant du néo-classique au néo-progressif en passant par l’atmosphérique et la musique de film ! Sans oublier des moments où le pop-rock et le travail des chœurs complètent un tableau musical et sonore varié et surtout de belle facture avec également, quelques expérimentations touchant l’avant-garde et le mystérieux…et cette superbe flûte qui me rappelle le magnifique travail du regretté John Barry.

Avant de vous proposer le lien Bandcamp pour découvrir l’ensemble des compositions, je vous offre un dernier extrait pour la route avec ici, des sonorités plus exotiques voir indouistes qui, apportent encore une fois de plus une coloration supplémentaire à un éventail sonore déjà bien achalandé :

https://rickmiller.bandcamp.com/album/old-souls

Et bien il est clair que le grand Rick Miller nous a ici sorti le grand jeu avec un album complexe et multiple-facettes qui, puisent à travers de nombreux courants musicaux pour nous apporter une musique à la fois progressive, atmosphérique et classique tel un excellent caléidoscope musical qu’il vous faudra découvrir…prenez le temps nécessaire pour écouter chaque composition avec attention !

Pays: CA
Progressive Promotion Records PPRCD098
Sortie: 2022/02/04

https://www.facebook.com/profile.php?id=100063292864150

https://www.facebook.com/Progressive-Promotion-Records-106620749394991

Laisser un commentaire

Music In Belgium