SAMURAY OF PROG (Marco Bernard/Kimmo Pörsti) – Gulliver

50 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Retour de cette joueuse équipe de progeux fous avec manifestement aux commandes deux des trois comparses que sont Marco et Kimmo mais, le troisième larron n’est pas loin puisque Steve Unruh apparaît sur l’une des compositions de cet opus…un album que dis-je un coffret cartonné toujours magnifiquement illustré avec comme toujours, la présentation complète de tous les protagonistes du moment ! Outre la présence de nombreux musiciens et/ou compositeurs italiens, on notera aussi la participation de musiciens venus d’autres contrées comme par exemple celle de Marek Arnold pour ne citer que lui. Sur ce passons à l’écoute de cette galette qui sera certainement encore une fois très progressive et très hétérogène avec un démarrage plutôt néo-classique voir médiéval puis, une coloration toute celtique engage un progressif vintage grâce au son de l’orgue et là, on retrouve le progressif travaillé et complexe auquel nous ont habitué les comparses du Samurai Of Prog. Voilà déjà une très belle composition où de nombreux passages techniques font la part belle aux instruments comme par exemple pour la guitare, qui nous offre ici un très beau solo qui perdure d’ailleurs pour notre plus grand plaisir en fait, un solo qui s’étend en longueur s’accouplant finalement justement au saxophone de Marek pour déjà nous offrir un très beau moment de progressif !

Le côté vintage et néo-classique voir médiéval reviennent ensuite à la charge avec à nouveau, un progressif multiple-facettes voguant grâce à l’intervention de nombreux instruments (violon, flûte, trompette…) avec ça et là, des passages rappelant Genesis (période Hackett) ou encore Mike Oldfield (période Incantations et Turbular Bells) avec aussi, un chant démonstratif rappelant de son côté un certain Peter Gabriel ou alors le tout début de Phil Collins lorsque ce dernier était jeune. En tout cas la musique même si elle est hétérogène car composée par des instruments venus d’horizons divers (mais c’est finalement le propre du rock-progressif), celle-ci reste attrayante et surtout riche et colorée, passant du progressif au néo-classique proposant par exemple un chassé-croisé entre l’orgue, la flûte et les synthés…et le violon.

En fait une fois de plus ces diables de musiciens progressifs nous ont encore concocté un album qui fait honneur au rock-progressif, celui avec un grand R et un grand P car, le projet Samurai Of Prog n’aura jamais failli à son objectif celui de proposer à tous les amoureux de progressif une musique multiple-couleurs et multiple-pistes associant des caractéristiques de plusieurs courants musicaux en une seule entité musicale. Un vrai tour de force que saura apprécier le vrai connaisseur et le vrai amateur, sachant passer d’un passage à l’autre tout en conservant le même plaisir d’écoute aussi bien pour les moments néo-classiques que pour ceux portant un progressif vintage ou alors un néo-progressif !

L’album :
“Overture XI”
“Lilliput Suite”
“The Giants”
“The Land of the Fools”
“Gulliver’s Fourth Travel”
“Finale”

L’équipe :
Marco Bernard (basse Rickenbacker)
Kimmo Pörsti (batterie et percussions)
Marek Arnold (saxophone)
Steve Unruh (chant et violon)
liste non exhaustive…

Pays: IT/FI/DE/IC
Seacrest Toy SCR-1023
Production : Marco Bernard & Kimmo Pörsti
Sortie: 2020/01/25

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!