SCARVED – Flashback

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

La banlieue d’Anvers possède un des meilleurs groupes de hard rock classique de Belgique et ça ne sait pas encore assez. Avec un troisième album au compteur, Scarved démontre en effet une qualité constante, née avec le premier album ʺDynamiteʺ (2014), confirmée sur le deuxième disque ʺLodestoneʺ (2017) et vérifiée à nouveau sur ce nouveau ʺFlashbackʺ. Et d’où vient cette qualité ? D’une sorte d’équilibre permanent entre modernité et classicisme, charme et muscle, jeunesse et maturité et – pour ce qui est du genre musical du groupe – entre métal et hard rock. Si l’alchimie fonctionne si bien à l’intérieur de ce groupe, c’est sans doute à cause de l’énorme expérience accumulée par le guitariste Luc Van Dessel. Pensez-vous, le bonhomme a débuté sa carrière en 1969 ! On le découvre en effet à cette époque à la tête d’un groupe heavy blues appelé Tails, avec son frère Jan à la batterie. Ce groupe deviendra Tails Blues, puis Tails Blue et commettra en 1984 un album de heavy prog symphonique pas éloigné du style de Rush ou de Magnum.

L’autre secret, c’est la voix particulière de la chanteuse Caroline Verboden, puissante et mélodieuse, capable de beaucoup de lyrisme et en même temps apte à envoyer du son à travers les bronches. Comme on le disait, Scarved est situé sur le carrefour de routes entre les anciens et les modernes et il est magnifique de découvrir qu’un vieux briscard comme Luc Van Dessel, qui ne fait d’ailleurs pas son âge, est toujours aussi efficace sur le riff et habile sur le solo, tel un jeune fauve sorti de sa chambre avec une guitare sous le bras et bien décidé à conquérir le monde.

Ce troisième album du groupe est excellent et il est d’autant plus excellent qu’il a eu quelques difficultés à voir le jour. Fin 2019, la section rythmique composée de Wim Wouters (basse) et Geert Marien (batterie) décide de mettre les bouts. Luc Van Dessel parvient à trouver du remplacement avec Vincent De Laat (basse) et Kjell De Raes (batterie) mais au moment de fignoler le troisième disque prévu pour la mi-2020, le petit virus mondial vient bouleverser les plans. Ce n’est qu’au début de 2021 que l’album est bouclé et on est heureux de voir que toutes ces péripéties n’ont en rien entamé l’inspiration du groupe.

Car ça cogne bien et ça fait trembler les murs au cours de ce ʺFlashbackʺ, dont le titre trompeur n’a rien d’un regard vers le passé mais au contraire se veut bien actuel, assemblant la puissance de heavy metal classique, l’énergie d’un hard rock patiné par l’expérience et une petite touche progressive qui assure le liant entre les genres. Le premier morceau ʺFlyʺ envoie des baffes tout de suite, histoire de mettre l’auditeur en condition. Ce sera ensuite un flot continu de morceaux accrocheurs, alliance improbable entre le bon vieux hard rock des années 80 à la Fastway et le heavy prog Seventies de Curved Air (ʺFlashbackʺ), martèlements stoner (ʺSchizofrenicʺ), repompage du ʺInto the fireʺ de Deep Purple (ʺNightshiftʺ), incursions glam metal dont les influences sont écrites sur le titre de la chanson (ʺPoison kissʺ), course folle dans la New Wave Of British Heavy Metal maideno-saxonienne (ʺHead over hillsʺ), matraquage hard rock à la Whitesnake (ʺRising soulʺ, ʺCatch me offlineʺ), ou vengeance métallisée sur les durs temps de la COVID-19 (ʺLockdownʺ). Seule une ballade ʺLost in spaceʺ située vers la fin de l’album permet de souffler un peu, bien que l’électricité est aussi encore branchée sur ce morceau.

Il n’y a pas à dire, c’est toujours dans les vieilles forges que l’on fond les meilleurs obus et Scarved, avec son expérience matoise et sa culture étendue de la chose rock, est une solide pierre angulaire du classic rock. Ces gens ont de la classe et de l’énergie à revendre, courez en acheter pour faire des réserves cet hiver !

Le groupe :

Luc Van Dessel (guitare)
Caroline Verboden (chant)
Vincent De Laat (basse)
Kjell De Raes (batterie)

L’album :

ʺFlyʺ (04:57)
ʺFlashbackʺ (03:59)
ʺSchizofrenicʺ (03:13)
ʺNightshiftʺ (04:48)
ʺPoison Kissʺ (03:46)
ʺHead Over Hillsʺ (05:04)
ʺRising Soulʺ (04:58)
ʺLost In Spaceʺ (05:00)
ʺLockdownʺ (05:37)
ʺCatch Me Offlineʺ (bonus track) (04:24)

https://sleaszyrider.bandcamp.com/album/scarved-flashback
https://www.facebook.com/scarvedband/

Pays: BE
Sleaszy Rider Records
Sortie: 2021/05/07

Laisser un commentaire

Music In Belgium