SEPULCHRAL CURSE – Only ashes remain

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Face à ses puissants concurrents norvégiens et suédois, le death metal finlandais a néanmoins quelque chose à dire et des valeurs à défendre, c’est ce que nous allons voir pas plus tard que maintenant avec Sepulchral Curse. Ce groupe n’apparaît pas par hasard puisqu’il est le fruit de la collaboration entre quelques musiciens déjà expérimentés dans le genre. Le bassiste Niilas Nissilä joue aussi dans Apparition, son collègue batteur Tommi Ilmanen, démantèle les fûts chez Gambanteinn, Yawning Void et Beyond the Below tout en détenant des certificats pour services rendus chez Dethera et Urgamla. Jaakko Riihimäki, guitare, a aussi servi chez Dethera, ainsi que chez Gladenfold. Le chanteur Kari Kankaanpää vient lui aussi de Yawning Void et opère aussi dans Solothus, groupe qui abrite aussi Aleksi Luukka, guitariste arrivé dans Sepulchral Curse en 2015, deux ans après la création du groupe.

Entre 2013 et 2020, sept années ont passé. C’est long pour un premier album mais cette attente s’est révélée payante parce que d’abord, Sepulchral Curse a quand même réalisé deux EP auparavant mais surtout, il a su tirer parti des erreurs et approximations de jeunesse (surtout sur le premier EP ʺA birth in deathʺ, 2014) pour affiner son style et trouver les bonnes idées associant classicisme et vision plus moderne du death metal. En fait, Sepulchral Curse se pose aujourd’hui comme l’héritier des groupes de death finlandais des années 1990, comme Adramelech, Cerebrum, Crimson Midwinter, Demigod, Torture Killer, Demilich ou le plus ancien et le plus important de tous, Convulse.

Le label Transcending Obscurity ne s’y est pas trompé, sentant le potentiel du groupe dès son premier EP et le signant pour la sortie de son deuxième EP ʺAt the onset of extinctionʺ en 2016. On malaxe encore un peu les influences, on cogite et on en arrive à ce premier album long format ʺOnly ashes remainʺ. Et là, on mesure la distance parcourue et le fruit de l’expérience avec cette sélection de sept titres massifs qui, sous leur carapace de brutalité, distillent en fait un certain nombre de variations.

Bien entendu, Sepulchral Curse effectue ce qu’en langage militaire on appelle une prise en main dès le début de son album, avec un terrifiant ʺFrom Within the Bowels of the Earthʺ qui pilonne tout sur son passage. Déjà, quelques changements de rythme permettent de deviner la versatilité dont est capable le combo finlandais. La bonne impression est confirmée sur ʺSwarming blacknessʺ, où le chanteur passe maintenant des borborygmes infrasonores à d’innommable hurlements proche du black metal, avec toujours des changements d’atmosphères et une batterie haletante. Sepulchral Curse devient alors encore plus sombre et menaçant sur un ʺInto the Depths Unknownʺ plus long qui distille toujours des changements de climats captivants, prélude idéal au délétère ʺEyes insideʺ et ses sept minutes de langueur fétide. L’auditeur est maintenant au fait des capacités de Sepulchral Curse et il n’a plus qu’à se laisser foudroyer par les attaques brutales de ʺChurch of lossʺ ou les tourbillons brûlants de ʺDead stars drawing spiralsʺ et ses relents d’efficacité à la Entombed. C’est finalement le dernier titre ʺMaan Tuhkien Uneenʺ et ses onze minutes de doom death quasi progressif qui montre toute la maîtrise qu’a acquise Sepulchral Curse. Là, ça ne plaisante plus, c’est hyper maîtrisé, atmosphérique à souhait, construit au cordeau, résumant magnifiquement toutes les ambiances développées au cours de cet album.

Voici un début extrêmement encourageant pour Sepulchral Curse, qui signe ici un album de death à la fois old school et riche de nouvelles idées, élevant ainsi le death metal finlandais au rang de challenger sérieux pour ses voisins suédois et norvégiens, habituellement les maîtres du genre.

Le groupe :

Tommi Ilmanen (batterie et chant)
Kari Kankaanpää (chant)
Jaakko Riihimäki (guitare)
Aleksi Luukka (guitare)
Niilas Nissilä (basse)

L’album :

ʺFrom Within the Bowels of the Earthʺ (05:15)
ʺSwarming Blacknessʺ (05:33)
ʺInto the Depths Unknownʺ (06:37)
ʺEyes Insideʺ (07:05)
ʺChurch of Lossʺ (04:07)
ʺDead Stars Drawing Spiralsʺ (05:19)
ʺMaan Tuhkien Uneenʺ (11:04)

https://sepulchralcurse.bandcamp.com/album/only-ashes-remain-death-metal
https://www.facebook.com/SepulchralCurseDM/

Pays: FI
Transcending Obscurity
Sortie: 2020/07/31

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!