SOULARD, Jean-Baptiste – Le silence et l’eau

4 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Jean-Baptiste Soulard avait l’habitude de jouer de la guitare dans son groupe Palatine, dont le dernier album ʺGrand paon de nuitʺ avait été chroniqué sur ce site. Et depuis deux ans, Jean-Baptiste Soulard s’est épris de l’œuvre littéraire de Sylvain Tesson, un écrivain français doublé d’un grand voyageur, couronné du prix Renaudot 2019 pour son livre ʺLa panthère des neigesʺ. Mais ce n’est pas ce livre qui a inspiré Jean-Baptiste Soulard pour son nouvel album solo ʺLe silence et l’eauʺ, mais le livre ʺLes forêts de Sibérieʺ, récit autobiographique qui raconte le séjour de six mois de l’auteur dans une cabane au bord du lac Baïkal, en plein cœur de la Sibérie. Il va sans dire que ce courageux garçon a dû se geler les miches au cours de cette expérience.

Jean-Baptiste Soulard s’est donc plongé dans l’œuvre de Sylvain Tesson pour concevoir cet album, auquel il ajoute des influences musicales, comme Nick Drake, Leonard Cohen, Sufjan Stevens ou Bon Iver. Il en résulte un disque qui plonge l’auditeur dans une introspection hivernale, au détour de chansons fines et délicates, comme fragilisées par le froid (ʺSois le dernierʺ, ʺGrand Baïkalʺ). Jean-Baptiste Soulard s’arme simplement d’une guitare, de sa voix et d’accompagnements d’autres artistes comme JP Nataf, Luciole, Blick Bassy, Raphaël Personnaz (qui a joué dans le film ʺDans les forêts de Sibérieʺ), ainsi que Bessa (qui chante sur les deux premières chansons).

L’album ʺLe silence et l’eauʺ est une promenade, ou plutôt un trekking, au milieu des terres désolées de la Russie centrale. Le chant et la musique évoquent la dureté des conditions de vie mais la forme reste contradictoirement d’une grande douceur, au calme folk, comme un appel au retour à la nature (ʺAsileʺ, récité par Raphaël Personnaz), ou décorée d’une rythmique jazzy (ʺOmble chevalierʺ).

Voici une occasion de découvrir une nouvelle facette du talent de Jean-Baptiste Soulard, non seulement artiste pop mais également compositeur folk amoureux des grands espaces qui nous communique aisément ses envies de voyage.

L’album :

ʺSois le dernierʺ (2:39)
ʺGrand Baïkalʺ (2:48)
ʺIsbaʺ (3:26)
ʺAsileʺ (2:00)
ʺOmble chevalierʺ (3:31)
ʺFer rougeʺ (3:46)
ʺDébâcleʺ (1:26)
ʺLeur peauʺ (2:44)
ʺLes vents contrairesʺ (3:18)
ʺCerbèreʺ (2:52)
ʺRespirerʺ (2 :32)

https://www.facebook.com/lesilenceetleau/

Pays: FR
Horizon Records
Sortie: 2020/02/28

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!