THE FAR CRY – If only

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Manifestement les membres qui composent ce projet sont loin d’être des néophytes puisque, Jeff Brewer et Hutch (Robert Hutchison) qui se rencontrent pour la première fois dès 1976, ont bel et bien roulé leur bosse respective dans les années 80 et 90 à travers de nombreuses initiatives musicales. Aujourd’hui les deux comparses viennent nous titiller les oreilles avec ce concept-album pour lequel, ils se sont faits épauler par deux autres musiciens que sont Bryan Collin et Chris Dabbo dans le but, de nous offrir un magnifique recueil progressif qui rassemble tous les archétypes et codes apparentés à la réalisation d’un grand concept-album axé sur un progressif vintage mixé au goût du jour ! D’ailleurs c’est un premier épique de plus 11 minutes qui ouvre le précieux avec d’entrée de jeu, une orchestration complexe et une ambiance à la fois aérienne et spatiale avant de, plonger vers un rock-progressif de qualité. On retrouve ici l’architecture travaillée comme pour les compositions de Spock’s Beard, des Flower Kings ou même du Neal Morse Band avec ici aussi, un chant à la fois électronique et classique le tout offrant à l’auditeur une néo-progressif élaboré digne des grands d’hier et d’aujourd’hui !

Comme ces nombreux passages techniques ou les démonstrations aux synthés, à la basse ou à la batterie restent chouettes à écouter puisque, le résultat tend vers un mode mélodique tout en sachant que pour la basse, cette dernière donne du punch pour je suppose aider aux envolées de guitare qui elles-aussi, sont parfaitement exécutées au sein d’une première composition qui me semble personnellement magnifique et parfaitement aboutie avec çà et là breaks et contre-breaks toujours appuyées par la section rythmique…rien à jeter que du contraire… ! Dialogues radiophoniques et narrations complètent évidemment la panoplie complète du parfait concept album avec il me semble, un vrai régal pour tous les amateurs du genre qui déjà après les deux premiers morceaux, ont de quoi se délecter et surtout se remplir les mirettes. Court morceau acoustique pour suivre toujours présentant un travail soigné avant un nouvelle épique de plus de 13 minutes à découvrir ci-dessous :

Et un de plus concernant ces très belles et longues compositions qui font honneur au milieu de progressif et à celui des albums concept avec toujours, une orchestration complexe et diversifiée, allant du rock-progressif au néo-classique avec soit des passages mélodiques et des moments plus pêchus. Et c’est comme cela tout du long de l’opus avec par exemple, ces nombreuses effluves de synthés apportant une coloration moderne et spatiale, idem pour le travail technique de la section rythmique ainsi que, pour la guitare et le chant qui parachèvent un contenu musical impeccable qui lorgne aussi vers le vintage et donc vers les grandes pointures d’hier (King Crimson, Yes, ELP, Gentle Giant…) !

La plage titulaire en guise de cadeau, histoire de découvrir une autre magnifique composition progressive où, progressif vintage, néo-progressif et néo-classique s’allient pour offrir à l’auditeur une belle grande pièce musicale !

Le Bandcamp de l’album :

https://thefarcry1.bandcamp.com/album/if-only

L’équipe en place :

Robert Hutchinson (batterie, percussions, cloches et narration)
Jeff Brewer (chant et chœurs, basse, basse synthé, pédale basse, guitare)
Bryan Collin (lead guitare, guitares acoustique et électrique)
Chris Dabbo (piano, claviers)

Pays: US
Autoproduction
Sortie: 2022/01/01

https://www.facebook.com/thefarcry

Laisser un commentaire

Music In Belgium