THOMAS COUSIN – Debbie et moi

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Après avoir travaillé au sein de nombreuses formations ou après avoir écrit et composé pour d’autres, l’auteur/compositeur/musicien Thomas Cousin se fait chanteur pour ce tout premier album personnel joué et enregistré dans l’instant et ce, sans chercher la perfection mais plutôt la sincérité à travers un travail franc venant de l’esprit et sûrement du cœur de l’artiste ! Une orchestration intimiste (sans être péjoratif) dépose une mélodie douce pour porter le texte du chanteur, dans une ambiance plutôt mélancolique rappelant à la fois Brel et Arno ou encore d’autres artistes écorchés-vifs :

Les paroles sont ici à la fois noires et poétiques et il semble d’ailleurs essentiel de prendre le temps de les écouter avec grande attention car, les textes font bel et bien partie intégrante du processus créatif de l’artiste, ce qui pourrait même nous permettre ici de parler de chansons à texte. Mais Thomas sait aussi utiliser les percussions électro pour habiller ses textes avec toujours cette atmosphère, qui fait corps avec une certaine chanson française parallèle qui, respire une certaine modestie ou plutôt une certaine sincérité mais laissons l’auditeur prendre le temps d’écouter ce second extrait :

Comme le fait d’utiliser des tempos plus modernes comme compagnons de route pour les paroles de l’artiste à l’image de ce nouvel extrait que, je vous propose de découvrir :

Ce qui n’empêche la mélodie et la poésie de rester les lignes directrices du travail de Thomas qui, offre à l’auditeur autre chose et finalement quelque chose qui lui permet de montrer sa propre personnalité en construisant sa vision personnelle de la chanson française. Bien sûr j’aurais pu achalander cette chronique de tous les extraits disponibles car, chaque chanson se doit d’être découverte et écoutée à la fois pour sa musique et bien sûr pour les mots choisis par l’artiste. En bout de course j’en viens au clip officiel sorti début septembre :

Qui nous ramène à quelque chose à la fois au départ d’intimiste et rappelant à nouveau le grand Brel (Arno aussi) mais aussi de moderne à travers ces légères percussions électro qui finalement, lancent une ambiance funky-pop nous prouvant s’il est nécessaire que, Thomas Cousin a su construire une autre chanson française traversant les époques allant de la nostalgie de tous ces grands chanteurs vers une vision plus futuriste et plus contemporaine et ce, en gardant à chaque instant la volonté d’écrire des textes qui attirent l’attention grâce à un choix des plus judicieux…pour chaque mot !

L’album:
“Voir la mer”
“Dan ma tête”
“Chanson de pluie”
“Toi tu crois”
“Pas comme tout le monde”
“J’crame tout (Feat Aron Cohen)”
“La passerelle”
“Jour de braise”
“Que se fanent les roses”
“Parle-moi de nous”
“La chaise vide”
“Perdre le sommeil”
“La plantade”

Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2020/09/15

https://www.facebook.com/ThomasCousinpage

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!